MENU

Le bois va-t-il casser les codes de l’immobilier ?

L’Upsi a désigné son nouveau président : Stéphane Verbeeck

03/04/2020 Comments (0) Views: 341 Architecture, Environnement, Immobilier, Technologie

Carlo Ratti : des vignes urbaines à Milan

Vainqueur d’un concours d’innovations urbaines, l’architecte Carlo Ratti va implanter des vignes et des cultures hydroponiques dans le Vitae, un nouveau bâtiment « high-tech ».

Directeur du Senseable City Lab au MIT, fondateur d’une agence d’architecture à succès, urbaniste et créateur de start-up… Carlo Ratti ne cesse de réinventer nos villes à coups de génie. Un de ses derniers projets, le Vitae, a remporté le concours Reinventing Cities organisé par le C40 Cities Climate Leadership Group. Abritant un restaurant locavore, un hôtel, des bureaux « high-tech » et des laboratoires destinés à des chercheurs en oncologie, cet immense immeuble de 10.000 m² sera une des nouvelles attractions architecturales de Milan.

Notamment, parce qu’il cache une multitude d’ingéniosités. L’enveloppe du bâtiment pourra par exemple s’adapter à l’exposition au soleil, en garantissant le bon équilibre entre luminosité et ombrage. Les derniers étages seront en structure bois afin de réduire encore plus la consommation d’énergie. Mais le plus étonnant réside sans doute à l’extérieur de cette bâtisse post-industrielle, dans le choix de la végétalisation.

  • Carlo-Ratti-Associati-CRA-Vitae-Piazza-Milan-2_850X520
  • Carlo-Ratti-Associati-CRA-Vitae-vineyard-Milan-1_850X520

Déambuler à travers la verdure

L’architecte et urbaniste italien a, en effet, décidé d’ajouter une longue promenade de 200 mètres le long de la façade du bâtiment. Les visiteurs pourront ainsi déambuler du sol jusqu’au toit à travers… des vignes. Ainsi qu’une série de terrasses et de cultures hydroponiques.

Trouver l’équilibre entre urbanisation et espaces naturels est un défi pour les métropoles, observe Carlo Ratti. « Nous assistons à un boom de l’agriculture urbaine, à l’heure où les avancées dans des techniques de culture hydroponiques et aéroponiques facilitent la culture de légumes dans des espaces confinés, explique-t-il. Même si les villes ne remplaceront jamais les zones rurales comme source principale de nutrition mondiale, un pourcentage plus élevé de nourriture peut être cultivé dans les zones urbaines. » La construction de Vitae débutera à la fin de l’année. Et c’est déjà, en soi, la promesse d’un monde meilleur.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply