MENU

Transpolis : la ville qui teste la mobilité du...

La Wallonie crée la Smart Région

01/04/2019 Comments (0) Views: 62 Autres, Mobilité, Technologie

Comment les Américains espèrent se déplacer en 2030

À la veille du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, Dassault Systèmes et Cite Research ont sondé 1.000 adultes aux États-Unis afin de connaître leurs attentes en matière de mobilité, d’habitat, de santé et de commerce à l’horizon 2030. Verdict : tous rêvent de nouvelles mobilités.

Taxi volant ? Hyperloop ? Les transports de demain au cœur de la smart city font l’objet de tous les fantasmes, tant sur le plan technologique qu’en raison des potentiels de marchés qu’ils représentent. Dans un contexte de prospective, Dassault Systèmes a réalisé une enquête auprès de 1.000 adultes américains, en partenariat avec la société d’études Cite Research. Verdict de cette boule de cristal : une large majorité (71 %) d’Américains pensent qu’ils circuleront en véhicule électrique en 2030, 51 % en Hyperloop et 38 % en taxi volant.

Ces projections sont-elles réalistes ? « Les cycles de développement d’un véhicule sont assez lents, il faut compter au moins cinq ans, admet Olivier Sappin, Vice-Président des Transports et de la Mobilité chez Dassault Système. Et pour les transports en commun, étant donné le besoin en infrastructures, c’est encore plus long. » Malgré cela, il existe déjà aujourd’hui des lignes de test Hyperloop (notamment à Toulouse). Dans ce train futuriste, imaginé par Elon Musk, les passagers s’installeraient dans de petites capsules (2,7 mètres de diamètre pour 32 de long), propulsées dans d’immenses tuyaux mis sous vide. Grâce à un puissant champ magnétique, les capsules se déplaceraient sans toucher le sol et sans frottements, dépassant les 1000 km/h. Hyperloop TT indique terminer actuellement une étude de faisabilité complète dans la région des Grands Lacs, pour une ligne de transport reliant Cleveland à Chicago.

Comme un oiseau

Les voitures volantes, quant à elles, ne sont même plus au stade de concept. Après avoir conquis le sol, les futurs modes de transports urbains lorgnent les airs. C’est déjà le cas avec les drones utilisés par Amazon pour la livraison de marchandises, une technologie en avance sur celle du transport de personnes. Le véhicule totalement autonome devrait aussi changer la donne, mais les automobilistes ne l’envisagent pas sur les routes dans un futur immédiat.

« Pour l’heure, il est difficile d’évaluer à quelle vitesse, dans quelles proportions et à quel prix ces nouvelles technologies vont s’imposer, explique Olivier Sappin. Les principaux défis concernent surtout les batteries, leur recyclage et leur bilan CO2. » Les batteries sont même devenues un élément central des nouvelles mobilités. D’ailleurs, Tesla – plus connue pour ses voitures – est d’abord un fabricant de batteries. En revanche, elles vont permettre aux voitures de devenir des éléments de stockage du système électrique.

Partagez cet article :

Tags: , , , , ,

Leave a Reply