MENU

Pourquoi l’architecture japonaise a-t-elle le vent en poupe ?

The One, pour redévelopper le quartier européen de Bruxelles

10/05/2019 Comments (0) Views: 168 Architecture, Autres, Immobilier

La plus haute tour d’Europe sera construite au milieu de la campagne danoise

La plupart des Danois n’avaient sans doute jamais entendu parlé de Brande, un bourg de 7 000 habitants situé dans la région rurale du Jutland. Jusqu’à ce qu’une entreprise locale décide d’y ériger le plus haut gratte-ciel d’Europe.

320 mètres, telle est la hauteur annoncée du futur siège de l’entreprise danoise Bestseller. Soit quatre mètres de moins que la tour Eiffel, ce qui en ferait le plus haut gratte-ciel d’Europe continentale. Un record jusque-là détenu par The Shard, la tour londonienne de Renzo Piano, et ses 309 mètres. Derrière ce projet fou, dont le coût n’a pas encore été dévoilé, on trouve le milliardaire Anders Holch Povlsen, l’homme le plus riche du Danemark. Il a construit sa fortune et sa réputation en créant les marques de vêtements Vero Moda et Jack & Jones, célèbres dans le monde entier.

Au-delà de la nature de l’investisseur – qui n’est donc pas un promoteur immobilier – le lieu détonne. Cette tour immense sera érigée à Brande, en plein cœur du Jutland, à 280 kilomètres de Copenhague. Une région si plate que le building sera visible à 60 kilomètres à la ronde, relève The Guardian.

  • Bestseller Tower © Dorte Mandrup
  • Bestseller Tower © Dorte Mandrup
  • Bestseller Tower © Dorte Mandrup

Une tour rurale

Le lieu n’est pourtant pas le fruit du hasard : Brande est la ville qui accueille Bestseller depuis 1975. “Ce gratte-ciel sera une icône, un point de repère qui placera Brande sur la carte”, s’enorgueillit Anders Krogh, chef de projet, dans les colonnes du journal britannique. Dans son futur siège social, dont la construction vient d’être approuvée par le conseil municipal de Brande, Bestseller entend mêler des bureaux, un hôtel, des lieux d’enseignement, mais aussi une trentaine de boutiques, parmi lesquelles celles de ses propres griffes.

Afin de contrecarrer d’éventuelles oppositions, l’entreprise a annoncé vouloir s’appuyer sur les principes édictés par le Conseil allemand pour la construction durable (DGNB), une référence ultime en la matière. L’organisation compte plus de 1200 membres à travers le monde. Des critères économiques, urbains et socio-culturels sont ajoutés à l’analyse des performances énergétiques des bâtiments. En attendant 2023, date de son achèvement, les amateurs de construction peuvent se rabattre sur la Sky Tower 41 de Kaminoyama, au Japon. Elle aussi a été érigée au milieu des champs.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply