MENU

Le prix du logement est à la hausse

Accès à la propriété: faut-il des logements réservés aux...

23/08/2017 Comments (0) Views: 148 Immobilier

Mieux vaut louer à Bruxelles qu’à Londres

Pour la sixième année consécutive, Deloitte sort son «Property Index», qui compare les marchés immobiliers résidentiels en Europe. La Belgique ne s’en sort pas si mal. Décryptage.

Ces 15 dernières années, les prix de l’immobilier résidentiel ont plus que doublé en Belgique, mais depuis 2011, la croissance s’est fortement ralentie. L’année dernière, les prix ont encore progressé de 1,1% sur tout le territoire, mais avec de fortes disparités régionales. L’étude «Property Index» de Deloitte, qui dresse un panorama annuel du marché européen de l’immobilier résidentiel, constate ainsi une augmentation de +2,70% à Bruxelles et de +0,50% à Anvers, au contraire de Gand où le prix de vente moyen des habitations a baissé de -3,2%.

Notre pays n’est pas une exception. Cette tendance à la hausse s’observe dans la majorité des pays d’Europe et plus particulièrement en Slovénie, où les prix ont grimpé de manière vertigineuse (+26,5%), suivie du Danemark (+10,8%), de la Pologne (+9,7%) et de la Hongrie (+9,7%). En Espagne et en France, ils ont augmenté de 4,4% et 1,4%. Seuls le Royaume-Uni (-9%) et l’Italie (-1,5%) échappent à la règle. Le marché le moins performant étant celui de Londres, frappé par le recul de la livre sterling suite au vote sur le Brexit.

Investir au Danemark et à l’Est

Pour la première fois, Deloitte s’est penché sur le rendement obtenu par la mise en location de biens résidentiels. Le plus grand marché locatif d’Europe se trouve en Allemagne, où 54% des ménages louent leur logement. En Belgique, ils ne sont que 24%, un chiffre proche des autres pays limitrophes que sont les Pays-Bas, la France et le Royaume-Uni.

Si la Belgique reste un des pays où les logements sont les plus abordables, avec l’Allemagne et les Pays-Bas, les villes les plus intéressantes pour investir en termes de revenus locatifs se situent au Danemark, en Pologne et en Hongrie, où les rendements fluctuent entre 6 et 8%. En Belgique, les rendements à Bruxelles (4,2%), Anvers (4,5%) et Gand (4,3%) sont proches de la moyenne européenne pour les grandes zones urbaines. Par contraste, les rendements les plus faibles se situent à Paris (2,8%), à Vienne (2,8%) et dans le centre de Londres (2%).

 

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply