MENU

A Tokyo, un gratte-ciel de bois de 350 mètres

Interview de Carina Basile

18/05/2018 Comments (0) Views: 95 Architecture, Atenor, Immobilier

Pourquoi construire à Varsovie?

Avec ses 500 km2 pour quelque 2 millions habitants, la capitale polonaise est recherchée des investisseurs, ouvrant la porte sur un marché de 40 millions d’habitants, le plus important d’Europe centrale.

A deux heures d’avion de Bruxelles, Varsovie est une ville neuve, détruite à 80% lors de la dernière guerre. Cité verte, fière de ses grandes avenues bordées d’arbres, la capitale de la Pologne continue sa progression entamée tous azimuts au début des années 1990. Rien d’étonnant, donc, que le promoteur belge Atenor y ait fait son entrée. Le promoteur, qui a annoncé à la fin de février le lancement d’un premier projet à Varsovie (deux immeubles de bureaux, pour une superficie de 30.500 m2), s’implante résolument dans la capitale polonaise. Comment Varsovie est-elle devenue une des villes les plus prisées en Europe, avec le meilleur rendement de bureaux?

Centres commerciaux en construction, reprise des bureaux, renouveau du quartier des ambassades avec des bâtiments neufs ou réhabilités de fraîche date (Belgique, Pays-Bas et France) et logements neufs en plein essor, Varsovie se réconcilie aussi avec son histoire. Longtemps détesté, le Palais de la culture et de la science, monument érigé par les Soviétiques, le plus haut bâtiment du pays et le quatrième d’Europe avec ses 237 mètres, connaît un nouvel engouement auprès des jeunes.

Les raisons de ce boom sont multiples : l’économie connaît une croissance rapide et stable, le chômage est bas, les salaires montent et les crédits hypothécaires restent relativement bon marché. Du coup, nombre de Polonais achètent des logements pour investir leurs économies. À Varsovie, notamment la proportion des acheteurs-investisseurs est estimée à environ 30%.

Mais le véritable atout de Varsovie, c’est le nombre record de nouveaux bureaux. Au premier trimestre 2018, les loyers des bureaux ont augmenté de +0,8 % en Europe, soit le taux de croissance trimestriel le plus élevé observé au cours des six dernières années. «Les loyers à Varsovie, qui bénéficient d’une demande soutenue de la part des opérateurs logistiques et du e-commerce, ont progressé de 2,9 % en glissement trimestriel», explique Cushman & Wakefield.

La raison de cet engouement? «Des villes comme Varsovie, Budapest et Prague se profilent comme les places financières de demain, précise Cushman & Wakefield. Loin de concurrencer Londres, elles jouent malgré tout un rôle important dans l’automatisation et la digitalisation du secteur financier. Le Brexit pourrait être l’occasion pour Varsovie d’attirer encore plus d’investisseurs.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply