MENU
© MVRDV Skygarden Seoul

Skygarden, un nouveau concept de High Line à Séoul

Des usines verticales pour énergiser les villes

Des usines verticales pour énergiser les villes

Pourquoi investir en Europe de l’Est

19/06/2017 Comments (0) Views: 681 Autres, Immobilier

Pourquoi investir en Europe de l’Est

Investir dans la brique au-delà des frontières, c’est parfois rentable. Mais les meilleures affaires se font à l’Est, où la pierre reste abordable et le rendement locatif plus élevé.

À Budapest, Prague, Riga et Varsovie, les prix de l’immobilier restent raisonnables. La location y est rentable et peu taxée et les ressortissants belges, Union européenne oblige, ne sont soumis à aucune restriction quant au nombre d’acquisitions. De plus, ils profitent d’une grande sécurité juridique sur les transactions, le processus étant proche du nôtre.

Budapest est un lieu de villégiature recherché. L’offre est abondante pour toutes les surfaces (de 40 à plus de 300 mètres carrés). Elle est surtout concentrée à Pest, sur la rive gauche du Danube. Dans la ville, les prix moyens tournent autour de 1.500 euros le mètre carré, avec des pointes à 4.000 euros pour les adresses les plus prisées. La rentabilité est élevée. Elle dépasse souvent 10 % pour les surfaces moyennes (de 60 à 90 mètres carrés) louées entre 60 et 180 euros la nuitée. Et ce n’est pas le poids des impôts qui risque de l’écorner. Vous n’aurez pas à payer de taxes locales ou d’impôt sur la fortune, ils n’existent pas en Hongrie. Vos revenus locatifs seront, quant à eux, après déduction de toutes vos charges, soumis à un impôt forfaitaire de 15 %.

À Prague, ville-musée, les prix moyens oscillent entre 2.000 et 5.000 euros le mètre carré pour des biens de qualité, restaurés et en parfait état. Ils sont le plus élevé dans les quartiers centraux, très touristiques et peuvent grimper jusqu’à 9.000 euros sur les plus belles artères. En tant que propriétaire vous serez redevable d’une taxe locale annuelle d’un montant ridicule (pour un appartement de 100 mètres carrés, il ne dépassera pas 100 euros). Vous ne subirez aucun impôt sur la fortune. Quant à vos revenus fonciers nets de charges, ils seront soumis à un impôt forfaitaire de 15 %. C’est le même taux qui s’applique sur les plus-values à la revente. Toutefois, si vous vendez après cinq ans de détention, vous serez exonéré.

Impôts modérés

À Riga, les tarifs d’un bel appartement en parfait état démarrent à 2.000 et montent à 4.500 euros le mètre carré pour le grand standing. Les biens à rénover sont peu nombreux et leurs prix varient entre 800 et 1 600 euros le mètre carré. Une fois propriétaire, vous serez redevable d’une taxe annuelle égale à 0,2 %, voire 0,6 % au maximum, de la valeur cadastrale de votre bien, très inférieure à sa valeur réelle. Il n’y a pas d’impôt sur la fortune.

À Varsovie, les biens proposés sont pratiquement toujours vendus en parfait état pour des prix au mètre carré oscillant entre 2.700 et 5.000 euros. La fiscalité est très favorable: les loyers sont imposés à 8,5 %. Les plus-values, taxables au taux de 19 %, sont exonérées après cinq ans de détention, et l’impôt local est modéré puisqu’il ne peut pas dépasser 0,56 zloty par mètre carré, soit environ 13 centimes d’euros. Dernière bonne nouvelle: il n’y a pas d’impôt sur la fortune.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply