MENU

Les promoteurs belges mettent le cap sur le Portugal

La Pologne, l’Eden de l’Est des promoteurs immobiliers ?

01/07/2019 Comments (0) Views: 211 Atenor, Immobilier

Toison d’Or : bientôt les « Champs-Élysées » bruxellois ?

L’avenue de la Toison d’Or et le Boulevard de Waterloo, entre la Porte de Namur et le rond-point Louise, bénéficieront prochainement d’un réaménagement complet de façade. À quoi ressemblera cet espace après son relifting ?

Après la place Sainctelette et le rond-point Schuman, Bruxelles poursuit sa mue. La Région bruxelloise vient, en effet, de passer une nouvelle étape en déposant la demande de permis d’urbanisme pour le réaménagement de l’avenue de la Toison d’Or et du boulevard de Waterloo. Objectif : redonner du prestige à l’artère et faire de la place à la mobilité douce. Le ministre de la Mobilité et des Travaux publics, Pascal Smet, n’hésitant pas à parler d’une transformation « digne des Champs-Elysées à Paris ou du Passeig de Gràcia à Barcelone ». Dont coût : dix millions d’euros.

À la barre : l’association des bureaux Bruno Fortier, Polo et Arcadis, qui a remporté le concours d’architecture lancé par le gouvernement. Le projet prévoit de créer une large promenade métropolitaine dégageant une identité forte en termes d’espace public, là où, encore aujourd’hui, plus de 85 % de l’espace est dévolu à la voiture. En voirie, seuls 15 des 385 emplacements actuels seront préservés. De quoi créer des pistes cyclables bidirectionnelles des deux côtés de l’artère et un parvis devant l’église du Couvent des Pères Carmes. Le revêtement de sol sera, lui, composé de granit bicolore.

Symbole du luxe et du prestige

« Symbole du luxe et du prestige dans la capitale, l’avenue de la Toison d’Or et le Boulevard de Waterloo ressemblent aujourd’hui davantage à une vulgaire autoroute à voiture et à un vaste parking à ciel ouvert plutôt qu’à un espace de promenade propice au commerce de luxe, à la flanerie et à la détente », explique Pascal Smet (sp-A). Le projet dessiné par les bureaux Bruno Fortier, Polo et Arcadis vise ainsi à « redonner tout son lustre à cet espace commercial stratégique et emblématique de la Petite Ceinture », conclut l’élu bruxellois.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply