MENU
Budapest © Platio

Budapest : des trottoirs qui captent l’énergie du soleil

Googleplex

Californie : Google continue d’investir dans l’immobilier de bureaux

Berlin Springer © Dominik Tryba

19/11/2020 Comments (0) Views: 69 Architecture, Culture, Technologie

Berlin : illustrer sa mue digitale à travers son nouveau siège

L’éditeur allemand Axel Springer vient d’inaugurer son nouveau bâtiment à Berlin, qui est censé illustrer le passage de l’imprimé au numérique.

Berlin Springer © Dominik Tryba

Berlin Springer © Dominik Tryba

Quatre ans après le début de sa conception, le géant de la presse allemand (Bild, Die Welt…) vient d’installer toutes ses rédactions dans son nouveau centre névralgique. C’est le célèbre architecte hollandais Rem Koolhaas et son bureau Office for Metropolitan Architecture (OMA) qui ont conçu cette « powerhouse of creativity », après avoir remporté un concours international qui a mis en compétition 18 bureaux prestigieux. Et comme le souligne l’architecte, «paradoxalement, la pandémie actuelle et l’accélération numérique concomitante démontrent la nécessité d’espaces conçus pour permettre aux êtres humains d’interagir. »

L’interaction est en effet au centre de ce projet spectaculaire. « Nous voulions que le nouveau bâtiment soit un symbole et un accélérateur de notre propre transformation digitale », détaille Mathias Döpfner, le PDG d’Axel Springer (l’entreprise a désormais basculé tous ses titres en digital). Bien avant la crise du coronavirus, notre ambition était déjà de trouver une nouvelle réponse à la question de savoir pourquoi un espace de bureau est encore nécessaire à l’ère du numérique. »

Transparent et accessible

Berlin Springer © Nils Koenning

Berlin Springer © Nils Koenning

Rem Koolhaas a fourni une réponse spectaculaire à ce défi. Le bâtiment propose une série d’espaces ouverts et multifonctionnels qui permettent une flexibilité d’utilisation maximale, des conditions spatiales allant de l’intime au monumental. Ce splendide ouvrage en forme de cube est traversé de part en part par des terrasses, qui sont carrément des étages à eux tout seuls (plusieurs rédactions s’y installeront d’ailleurs). L’accent a été mis sur l’intelligence collective, qui est la clé pour un média dynamique et performant. Un détail assez rare dans le milieu des médias pour être signalé : le public pourra pénétrer dans cet édifice largement transparent et assister au travail quotidien des différentes rédactions.

De même, le toit de cette ruche médiatique sera lui aussi accessible au public. Le plan est d’y installer des jardins familiaux pour les employés. « Ils pourront y faire pousser leurs propres tomates s’ils le souhaitent », a déclaré le CEO de l’entreprise. Le personnel a été d’ailleurs été étroitement impliqué dans toutes les étapes du projet, depuis sa phase de conception. Autre curiosité : le siège de Springer a même été l’objet d’un site internet dédié.

De manière à la fois ludique et symbolique, ce spectaculaire bâtiment de 120 000 m3 est situé au cœur de l’ancien quartier où étaient établies toutes les rédactions berlinoises. Mais ce n’est pas tout : il a été édifié très exactement sur l’ancienne frontière entre Berlin Est et Ouest. Sauf qu’il crée un lien fort entre les deux parties de la ville, là où le mur, lui, divisait.

Partagez cet article :

Tags: , , ,

Leave a Reply