MENU
© Torino Stratospherica

Turin : une ancienne ligne de tram transformée en parc...

Paris entre quartiers © Carlo Ratti Associati

Quand l’architecture jette un pont entre deux mondes

26/03/2021 Comments (0) Architecture, Culture, Immobilier, Technologie

Budapest : le plus grand programme de développement culturel urbain en Europe

La Maison de la Musique Hongroise permettra – c’est une première – à la fois d’exposer, d’écouter et d’apprendre la musique. 

Conçu par l’architecte japonais Sou Fujimoto, ce spectaculaire édifice, situé sur le site de l’ancien palais des expositions Hungexpo, est en voie d’achèvement. Il fait partie du projet Liget Budapest, le plus grand programme de développement culturel urbain d’Europe.

Liget Budapest prévoit en effet la réhabilitation du grand parc Varosliget, un immense parc public créé voici 200 ans, et qui comprend le musée des beaux-arts, le musée des transports, le musée de l’agriculture et le musée d’art Műcsarnok. On y rajoutera la nouvelle galerie nationale et le nouveau musée d’ethnographie. Bref, un concentré de culture de haut niveau dans un seul et même lieu. 

  • Liget Budapest © Sou Fujimoto Architects
    Liget Budapest © Sou Fujimoto Architects
  • Liget Budapest © Sou Fujimoto Architects
    Liget Budapest © Sou Fujimoto Architects
  • Liget Budapest © Sou Fujimoto Architects
    Liget Budapest © Sou Fujimoto Architects

Une verrière qui évoque la musique

« C’est incroyablement inspirant de travailler dans l’un des premiers parcs publics du monde, et la tâche de concevoir le bâtiment était particulièrement passionnante car nous avons non seulement créé un édifice mais aussi fait pénétrer le parc dans le bâtiment », explique l’architecte Sou Fujimoto. Le projet Liget Budapest est un projet de développement véritablement emblématique, qui pourrait servir d’exemple aux futurs promoteurs urbains puisqu’il a réussi à créer une harmonie exceptionnelle entre l’environnement vert et l’environnement bâti. »

La maison de la musique hongroise sera spectaculaire : elle est coiffée d’une structure de forme organique, sans le moindre angle droit, perforée de divers puits de lumière. Une coiffe impressionnante qui semble flotter dans son cadre bucolique. Les murs en verre contribuent, eux aussi,  à immerger le bâtiment dans la nature, tandis que la forme de la verrière s’inspire de la vibration du son : l’onde. 

Le clou de la construction : un dôme sonore – une coupole hémisphérique dans laquelle divers “espaces sonores” seront créés à l’aide de technologies audio et de projection. Dans le bâtiment, on retrouvera les archives de la musique pop hongroise, des salles dédiées à l’éveil musical et à l’apprentissage, deux salles de concert (une intérieure, une extérieure) ainsi que 2000 m2 d’espace d’exposition. 

Son ouverture au public est prévue fin 2021.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply