MENU
Berlin Springer © Dominik Tryba

Berlin : illustrer sa mue digitale à travers son nouveau...

Googleplex

19/11/2020 Comments (0) Views: 48 Architecture, Immobilier, Technologie

Californie : Google continue d’investir dans l’immobilier de bureaux

Une bonne nouvelle pour les professionnels du secteur : Google a décidé de poursuivre sa croissance en louant de nouveaux espaces de bureaux à San Francisco.

Alors que certains de ses concurrents réduisent la taille de leurs implantations suite à la pandémie, l’entreprise informatique a décidé d’aller à contre-courant en louant assez d’espace pour pouvoir abriter 300 nouveaux employés dans la baie de San Francisco. Et ce alors que, comme tous les acteurs majeurs de la technologie, son revenu publicitaire a été fortement affecté par la crise.

Une stratégie inédite

Google HQ © Megan Bersamira

Google HQ © Megan Bersamira

Sundar Pichai, le CEO de Google, a déclaré dans une interview au Guardian : « Nous croyons fermement que le fait de travailler ensemble reste essentiel. Chaque fois que vous devez créer quelque chose de nouveau, cela reste une nécessité. Nous ne croyons pas qu’à l’avenir on puisse totalement travailler à distance. Par contre, à nous de créer davantage de flexibilité, d’inventer un modèle de bureau hybride. »

Et donc Google vient d’inventer ce qui n’existe pas encore. Alphabet, sa maison-mère, a ainsi annoncé son intention de construire une ville-bureau (en anglais company-town). Ce vaste projet immobilier sera implanté à Mountain View en Californie, là où Google dispose déjà de son siège social, Googleplex. Ce nouveau développement spectaculaire combinera 1850 logements, des magasins, des espaces de restauration et de loisirs, des parcs publics, un parc d’attractions, des lieux communautaires ainsi qu’un vaste campus de 120 000 m2 d’espaces de bureaux.

L’objectif avoué : imaginer une dynamique centrée sur l’humain, un quartier mixte où les habitants pourront vivre, travailler, consommer et se détendre. Google a annoncé souhaiter rester propriétaire de ce projet, qui a pour nom MiddleField Park Master Plan. Ce faisant, le géant californien recrée une tradition américaine. Au 18e siècle, lors de la ruée vers l’or, il n’était pas rare que les entreprises qui employaient les chercheurs d’or fassent pousser des villes entières à proximité des gisements et en gèrent tous les aspects.

Revenir au travail : quand et comment ?

Une visualisation de la future « ville-bureau » qui sera construite par Google © Google

Une visualisation de la future « ville-bureau » qui sera construite par Google © Google

62% des employés de Google ont par ailleurs indiqué leur envie de retourner travailler dans les locaux de l’entreprise. Mais pas tous les jours. Dans les motivations avancées par le personnel, on citera l’envie et le besoin d’interaction avec les collègues, la socialisation, une meilleure collaboration et, de manière plus anecdotique, le fait de pouvoir bénéficier à nouveau de certains repas gratuits et de la prestation de chefs étoilés qui cuisinent pour eux tout au long de l’année.

Cette tendance à réinvestir les espaces de bureau fait des petits. Google vient d’ailleurs d’effectuer la même manœuvre à Londres, en étendant la surface de son siège de King’s Cross à Londres. Réaffirmant ainsi à la fois sa foi dans la dynamique urbaine et dans l’avenir du travail au bureau, Google a loué 6 500 m2 supplémentaires.

Mais Google n’est pas un cas forcément isolé. Amazon a fait de même, en louant au mois de septembre de nouveaux espaces pour développer ses activités. Sauf qu’ici, la donne est un peu différente puisqu’Amazon a clairement développé en 2020 le volume de son e-commerce.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply