MENU
Un hôtel de luxe à 100 km/h

Un hôtel de luxe à 100 km/h

La Chine construit la première ville-forêt du monde

La Chine construit la première ville-forêt du monde

Des Danois construisent la ville autosuffisante aux Pays-Bas

30/06/2017 Comments (0) Architecture

Des Danois construisent la ville autosuffisante aux Pays-Bas

Almere, ville néerlandaise située à 20 kilomètres d’Amsterdam, va devenir «entièrement autosuffisante». Le premier ReGen Village sera capable de produire sa propre énergie, sa propre nourriture et même recycler ses déchets. Livraison à l’automne de cette année.

Bâtie sur des terres arrachées à la mer au début des années 70, Almere est devenue un laboratoire urbanistique hors normes. Dans le passé, les habitants du quartier Homerus y ont, par exemple, expérimenté le «Do it yourself urbanism». Mais depuis l’été dernier, tous les regards se dressent vers un nouveau chantier. Associé à un promoteur californien, un studio d’architectes danois, Effekt, est sur le point d’y achever son premier village communautaire auto-suffisant baptisé «ReGen Villages». Un modèle qui pourrait – potentiellement – sauver la planète.

La première chose que l’on remarque en s’approchant de ce futur éco-quartier, c’est le verre. Il y en a partout. Le verre enveloppe toutes les maisons, comme un cocon protecteur qui procure chaleur et protection contre les intempéries. Mais son rôle est aussi nourricier, puisqu’une ferme verticale sous serre est intégrée à chaque habitation. «Aujourd’hui, nous consacrons 40% de la superficie terrestre à produire de la nourriture. Ce qui a des effets dévastateurs sur les forêts, les ressources d’eau douce et le climat, explique Sinus Lynge, cofondateur du studio Effekt. Alors, plutôt que de livrer nos aliments d’une extrémité du monde à l’autre, en gaspillant 30% de la production totale avant consommation, nous prévoyons de produire des tonnes de nourriture localement, tout au long de l’année.»

Dans le ReGen Village, le gaspillage n’existe pas. Tout se recycle et se régénère, grâce à un scrupuleux système de tri. Les déchets organiques des ménages se transforment en biogaz et en nourriture pour des animaux d’élevage. Les déjections de ces animaux servent d’engrais aux cultures. Quant aux insectes que tout cela attirera, ils nourriront les poissons, dont les déchets contribuent eux aussi à fertiliser les cultures. Aquaponie, aéroponie, permaculture, fermes verticales… Plusieurs méthodes d’agriculture sont combinées afin d’obtenir un haut rendement, sans gaspillage de ressources ni d’énergie.

  • Des Danois construisent la ville autosuffisante aux Pays-Bas
    Regen Villages http://www.regenvillages.com
  • Des Danois construisent la ville autosuffisante aux Pays-Bas
    Regen Villages http://www.regenvillages.com
  • Des Danois construisent la ville autosuffisante aux Pays-Bas
    Regen Villages http://www.regenvillages.com
  • Des Danois construisent la ville autosuffisante aux Pays-Bas
    Des Danois construisent la ville autosuffisante aux Pays-Bas
  • Des Danois construisent la ville autosuffisante aux Pays-Bas
    Des Danois construisent la ville autosuffisante aux Pays-Bas

Design communautaire

Côté énergétique, le projet repose sur trois piliers: la construction de maisons à énergie positive, la consommation d’énergies renouvelables (panneaux solaires, géothermie et biomasse) et, enfin, la construction d’un réseau intelligent qui devrait distribuer cette énergie selon les besoins, notamment vers un parking de voitures électriques. «ReGen Villages s’appuie sur la recherche appliquée, explique Lynge. Nous appliquons simplement des technologies déjà existantes dans un design communautaire intégré, fournissant de l’énergie propre, de l’eau filtrée et de la nourriture bio produite localement.»

Dans un premier temps, 25 maisons pilotes seront livrées à Almere avant de s’étendre à 100 unités. Mais le village hollandais a pour ambition d’être le premier d’une longue série d’infrastructures identiques. Les concepteurs entendent déjà le dupliquer dans d’autres régions du globe, promises à une importante hausse démographique mais aussi en Allemagne, en Belgique, en Suède et en Norvège. «Ce type de ‘communautés urbaines autonomes’, c’est la meilleure réponse à la surpopulation à venir. D’ici 2050, la Terre comptera près de 10 milliards d’habitants, avec une classe moyenne croissante, ce qui générera des besoins en ressources, en énergie et en logements bien supérieurs à ceux d’aujourd’hui. Sans une gestion circulaire des banlieues, la planète ne survivra pas», avertit James Ehrlich, PDG de Regen Villages.

Partagez cet article :

Tags: , , , , ,

Leave a Reply