MENU
Budapest

Construction durable : Budapest prend l’initiative

Porsgrunn © Ivar Kvaal

Norvège : Des bureaux qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en...

© Rafael Gamo - Spacestor

11/01/2021 Comments (0) Views: 141 Autres, Immobilier, Technologie

Design des bureaux : lorsque la technologie améliore l’expérience

Depuis plusieurs mois, les initiatives se multiplient pour adapter les lieux de travail aux nouvelles normes sanitaires. Voici deux exemples dans lesquels la technologie et la recherche scientifique ont été mises à contribution pour y parvenir.

L’idée n’étant pas de « revenir à la vie d’avant » mais d’avancer et de favoriser un design résilient, proactif et adapté. La technologie permet en effet de réinventer l’espace de travail et ainsi renforcer la sécurité et le bien-être de ses occupants.

Deux exemples

Voici deux exemples dans lesquels la technologie et la recherche scientifique ont été appliquées aux espaces professionnels au profit d’une vie professionnelle plus saine, plus efficace et plus productive.

Dans un complexe de bureaux, il est désormais techniquement possible de planifier l’occupation des lieux en combinant des appareils de détection et des analyses prédictives (combien de personnes dans le bâtiment, qui peut s’asseoir où…). Le tout en tenant compte, bien entendu, des règles sanitaires en vigueur.

Une représentation graphique du programme Graph, qui redessine et adapte les espaces de bureau. © Gensler.

Une représentation graphique du programme Graph, qui redessine et adapte les espaces de bureau. © Gensler.

Une idée parmi beaucoup d’autres : la société américaine Gensler a développé Graph, un programme qui analyse les données humaines qualitatives et quantitatives d’une entreprise et les spatialise, c’est-à-dire qu’elle traduit ces différentes informations en plans pour des espaces professionnels. Cet outil aide notamment à la prise de décisions lors de la conception ou de la transformation d’espaces de bureaux. Dans le cas qui nous occupe, Graph (re)dessine des bureaux qui présentent un maximum de garantie pour la santé, la sécurité et le confort de ses occupants.

Ce seul exemple démontre combien il est dorénavant plus facile de redessiner des espaces de bureaux en utilisant l’intelligence et les données. Par exemple en créant des entrées séparées pour les clients et les salariés, des systèmes de ventilation différents par zones, une salle d’isolement (si quelqu’un ne se sent pas bien) ou encore du mobilier spécifique qui peut facilement être déplacé et rassemblés pour s’adapter à une nouvelle configuration.

© lycs-architecture

© lycs-architecture

Santé et sécurité

A San Francisco, c’est la recherche épidémiologique qui a été sollicitée pour imaginer le « bureau du futur », un espace résilient qui tient compte des derniers développements en matière de technologie et de santé publique. Il vise à protéger la santé des travailleurs et à stimuler la reprise économique, tout en mettant à la portée des entreprises tous les éléments leur permettant de prendre des décisions cruciales (quand et comment rouvrir les bureaux ?) qui favorisent la santé, la sécurité, la confiance et le confort au bureau des travailleurs.

© Elizabeth Felicella/Esto - Knoll

©  Knoll

Ce bureau à « guidage épidémiologique » a été imaginé par Workplace 2030, une association sans but lucratif qui a décidé de condenser les dernières recherches universitaires et les directives officielles en matière de santé au travail. En s’appuyant sur les travaux et recommandations d’une dizaine d’experts en technologie des lieux de travail, ce centre d’apprentissage interactif rassemble en un seul point physique tous les derniers développements destinés à préserver la santé des travailleurs et à améliorer leur confort de travail. Workplace 2030 peut être visité par les chefs d’entreprise ou responsables RH qui souhaitent mieux visualiser comment réorganiser leurs lieux de travail. Des visites virtuelles sont également possibles en cas de contrainte sanitaire interdisant la visite physique.

Voici d’autres exemples des innovations qui ont été implémentées dans ce bureau-témoin.

  • Un dispositif électronique permettant un check-up de santé quotidien pour chacun. Ce test s’effectue dans une pièce prévue à cet effet.
  • Un sas hygiénique : il n’est pas possible d’accéder aux installations avant de s’être désinfecté les mains.
  • L’utilisation d’applications sans contact (via smartphone) permettant de commander les imprimantes et autres machines de bureau.
  • Un comptage automatique du nombre de personnes déjà présentes sur les lieux, ainsi qu’un mapping indiquant les déplacements et la température de chaque occupant.
  • Un système de réservation de bureau, en connexion avec une équipe de nettoyage qui désinfectera les lieux entre deux utilisateurs.
  • Des murs végétaux qui aident à purifier l’air ambiant.
  • L’accès pour tous, via une app, à un service d’aide médical ou psychologique.
Partagez cet article :

Tags: , , ,

Leave a Reply