MENU
Quel avenir pour le quartier Nord à Bruxelles?

Namur accueillera le premier hôtel flottant d’Europe

Pourquoi investir en Europe de l’Est

Pourquoi investir en Europe de l’Est

La superficie des logements neufs diminue-t-elle?

15/05/2017 Comments (0) Immobilier

La superficie des logements neufs diminue-t-elle?

Dans les métropoles aux loyers exorbitants et où de plus en plus d’habitants vivent seuls, un nouveau type de logements a vu le jour: les mini-appartements, longtemps interdits. À Londres, ces appartements font entre 24 et 33 m2, avec mini-cuisine, rangements, salle de bains avec douche, de grandes fenêtres, une baie vitrée et des plafonds hauts (2,89 m) pour donner l’impression de plus d’espace.

Densification oblige, on a tendance à croire que la surface habitable de nos logements diminue aussi en Belgique. Pourtant, selon les derniers chiffres publiés par le SPF Économie, la surface moyenne des maisons et des appartements n’aurait pas sensiblement rétréci… Au fil des ans, l’appartement a énormément gagné en ergonomie et en qualité d’espace disponible. Sa surface de référence approche aujourd’hui 75 m². Pour les maisons, elle avoisine les 130 m² avec un jardin très variable selon qu’on se trouve en milieu urbain, à la campagne, au nord ou au sud du pays.

À Bruxelles, la surface moyenne des maisons aurait même sensiblement augmenté ces trois dernières années. Elle se situe au-dessus de 450 m², alors qu’elle oscillait entre 153 (2002) et 318 m² (2010) dans la première décennie. Sur le front de l’appartement où la production est bien plus importante, la surface moyenne pondérée tourne, elle, depuis 16 ans autour de 75 m², avec une fourchette maximale allant, selon les années, de 81 m² (2004) à 63 m² (2014).

En Wallonie, l’appartement aligne des surfaces moyennes comparables, autour de 70 m². Quant aux maisons wallonnes, si leur superficie moyenne est, depuis le début du millénaire, inférieure à celle de leurs voisines bruxelloises, elle aurait, plutôt tendance à augmenter légèrement, pour se stabiliser autour de 130 m².

Il n’y a qu’en Flandre, où la pression foncière est bien plus prégnante qu’ailleurs, que la surface diminue ostensiblement. Sur la base des permis de bâtir octroyés ces dernières années, il ressort que la surface moyenne des maisons est passée de 160 à 133 m² en quinze ans. Alors que, sur le même laps de temps, les appartements ont vu fondre leur superficie de 17 m², pour se stabiliser autour de 66 m² en 2016.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply