MENU
Kristiaan Borret

Interview : Kristiaan Borret, Maître Architecte de la Région...

Hacker houses, vivre au travail

Hacker houses, vivre au travail

Les Belges aiment toujours la brique

19/02/2017 Comments (0) Immobilier

Les Belges aiment toujours la brique

En 2016, le nombre d’acquisitions a augmenté de plus de 16% en Belgique. Et si les taux des crédits risquent d’augmenter légèrement cette année, il n’y aura pas de crise de l’immobilier. Que du contraire…

Quelque 265 milliards d’euros dorment sur les livrets d’épargne belges, soit 2,5 fois plus qu’en 2002. Mais ces 20 dernières années, les prix de l’immobilier ont profité d’une fiscalité favorable et d’une baisse des taux hypothécaires. Résultat: en 2016, les Belges ont plus que jamais investi dans le marché du logement. La hausse est considérable: 16,4% par rapport à 2015, pour un montant total investi en crédits-logements de… 25,6 milliards d’euros. C’est ce qui ressort d’une étude de la banque Belfius, qui porte notamment sur l’immobilier.

Publiée deux fois par an, l’étude pointe notamment que plus de deux tiers des crédits octroyés ont servi à financer l’achat d’une habitation existante, le reste ayant servi à l’achat d’une maison neuve. A ce propos, le secteur du neuf confirme sa descente: il affiche une baisse de 3% et ne représente plus que 10% de l’immobilier belge.

L’année 2016 a donc été un «bon cru», particulièrement dopée par une baisse des taux. Ainsi, en 2016, les taux des crédits d’une durée de 10 ans ou plus ont baissé de 0,5% pour atteindre un plancher record de 2%. En parallèle, le revenu brut des ménages a quant à lui progressé de 2,9%. Soit deux fois plus que la croissance de l’économie de notre pays. Résultat: non seulement le Belge a un peu plus de moyens, mais il est plus enclin à investir son argent dans un logement.

Tendance à la hausse

Reste que durant les trois derniers mois de 2016, le produit le plus plébiscité, à savoir l’emprunt sur 20 ans à taux fixe, est passé de 2% à pratiquement 3% dans la plupart des banques. D’où une question qui taraude tous les candidats à l’achat: le taux des crédits hypothécaires va-t-il remonter en 2017? Certes, affirment les experts, mais de manière très mesurée. Sans doute faudra-t-il anticiper une remontée de l’ordre de 0,5% à 1% au second semestre. Sans grande incidence, donc, sur le marché de l’immobilier.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply