MENU

Luxembourg : 3 000 m2 pour vivre ensemble

Le Caire : construire pour soigner

08/11/2020 Comments (0) Views: 142 Autres, Environnement, Mobilité

Pédaler en nettoyant la planète

Faire du vélo, c’est bon pour la santé. Mais ça peut encore être plus bénéfique : voici la bicyclette qui aspire et nettoie l’air pollué.

Daan Roosengaarde est un designer hollandais qui œuvre depuis plusieurs années avec pour philosophie connecter la technologie avec la pensée créative. Ces dernières années, il a fait breveter et produire « la tour sans smog », une technique d’ionisation positive qui peut nettoyer 30 000 m2 d’air pollué par l’heure. Ces tours sont notamment utilisées dans certains parcs de Pékin. L’air, après y avoir été « avalé » par la tour anti-smog de Daan Roosengaarde, en ressort entre 55 et 75% plus sain qu’ailleurs dans la ville. On trouve également des exemplaires de cette tour en aluminium de 7 mètres de haut aux Pays-Bas, en Corée, en Pologne ou au Mexique.

Pour l’anecdote, on signalera le volet « fashion » de cette invention : tout le carbone récupéré par la première tour anti smog pékinoise a été compressé pour créer des smogfree rings. En achetant ces bijoux, on contribue au financement de nouvelles tours.

  • velo antismog © studior oosengaarde
    velo antismog © studior oosengaarde
  • smog free rings © studior oosengaarde
    smog free rings © studior oosengaarde
  • Smogfree tower korea © studior oosengaarde
    Smogfree tower korea © studior oosengaarde
  • Smogfree tower korea © studior oosengaarde
    Smogfree tower korea © studior oosengaarde

Daan Roosengaarde se définit lui-même comme « un homme en mission pour l’air pur ». L’idée d’un vélo « anti-smog » lui est venue en observant les cyclistes à Pékin, qui doivent pédaler dans une pollution atmosphérique maximale. En adaptant la technologie de la tour antismog à une mobilité et une portabilité, il a imaginé un vélo qui avale l’air pollué par un filtre installé sur le guidon et le restitue, de l’autre côté, nettoyé, au bénéfice des cyclistes mais aussi de leur environnement immédiat.

Plusieurs villes, comme Londres, Paris ou Luxembourg envisagent d’introduire ce type de deux-roues dans leur dispositif de vélos partagés.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply