MENU

Faciliter la ville pour les malvoyants

« Le préfabriqué et le bois, c’est l’avenir de la...

© Francesco Scatena | Dreamstime.com

31/03/2022 Comments (0) Architecture, Autres, Environnement, Immobilier, Technologie

Taxonomie européenne : « Si ce n’est pas contraignant, ça ne fonctionnera pas ! »

Le mois dernier, DivercityMag a détaillé la Taxonomie européenne, cet ambitieux programme tendant vers davantage de durabilité et concernant au premier chef les investisseurs, les financiers et les professionnels de la construction.

Pour mesurer l’impact de ce nouvel outil de référence des pratiques environnementales, nous avons rencontré Florent Houssais. Il est Directeur Développement Export chez Equance, une société d’investissements franco-européenne spécialisée en fonds immobiliers. Il nous a accordé cet entretien sans langue de bois. 

Florent Houssais

Florent Houssais, Directeur Développement Export chez Equance

Pratiquement, la Taxonomie va-t-elle changer la vie des grands investisseurs immobiliers européens ?

Certains d’entre eux ont déjà pris le pli. On voit se créer de plus en plus de sociétés d’investissement qui se concentrent exclusivement sur des projets financiers verts. Notamment les SCPI (Sociétés Civiles de Placement immobiliers). Mais ne nous voilons pas la face : si un investisseur doit choisir entre rentabilité et fiscalité d’un côté et RSE de l’autre, malheureusement le choix sera souvent vite fait…

Certains pays sont-ils mieux préparés que d’autres ?

Je ne vais rien révéler de crucial en rappelant qu’en Europe du nord, et surtout en Scandinavie, ces valeurs sociétales ont depuis longtemps été intégrées dans les placements. Pour le reste de l’Europe, c’est plus diffus, difficile d’en tirer des conclusions. De toute manière, c’est le politique qui donnera le ton. La Taxonomie européenne est un signal fort, puisque tous les pays se sont mis d’accord. Mais, à nouveau, soyons réalistes : si ce n’est pas contraignant, ça n’existera pas. Et donc, il faudra garder une volonté politique forte pour faire aboutir ce verdissement des investissements.  Nous avons entre 8 et 9000 clients dans une cinquantaine de pays, et je peux vous affirmer que l’attrait pour les projets verts est encore minoritaire. Mais ils y viendront, tôt ou tard, et c’est tant mieux. Aujourd’hui, un investissement rapportera la même chose, qu’il soit vert ou pas. Une manière d’amener les investisseurs à verdir leur portefeuille serait, par exemple, de réduire la taxation. Et là, on verra tout de suite la différence. 

La Taxonomie est-elle une réelle opportunité pour le secteur immobilier ? 

Les investisseurs traditionnels grogneront un peu, parce que ça impliquera de changer leurs habitudes et que ça augmentera certains coûts. Pour les nouveaux arrivés sur le marché, ce sera plus simple, car il leur sera plus facile d’adopter tout de suite ces pratiques vertueuses. 

Partagez cet article :

Tags: , , , , ,

Leave a Reply