MENU

Toronto donne son feu vert à Google pour concevoir...

En plein Paris, un ancien site SNCF recyclé en...

29/11/2019 Comments (0) Architecture, Culture, Technologie

Un musée d’art contemporain qui ressemble à une œuvre d’art

Niché en Norvège, The Twist est plus qu’un musée, c’est un pont et une sculpture habitable. Un pont de 60 mètres de long qui opère une fascinante torsion à 90° au beau milieu de la rivière Randselva.

Depuis quelque temps, leur nom se susurre comme une promesse d’originalité. Et une fois de plus, le groupe d’architectes et designers d’intérieur BIG (Bjarke Ingels Group) vient de frapper un grand coup. Cette fois, il s’agit d’un pont en aluminium de 60 mètres de long qui opère une fascinante torsion à 90° au beau milieu de la rivière Randselva. D’un côté, le musée est aveugle et, de l’autre, de grandes baies vitrées offrent une vue dégagée.

Pour Bjarke Ingels, architecte en chef, The Twist est plus qu’un musée : “C’est un pont et une sculpture habitable”. En réalité, The Twist permet au musée Kistefos, à une heure au nord d’Oslo, de doubler sa surface. Le musée de 1.000 m² relie deux espaces d’exposition : une galerie verticale protégée de la lumière du soleil et une galerie horizontale avec vue sur l’environnement. BIG décrit la traversée comme l’entrée dans un obturateur d’appareil photo.

  • The Twist © laurian Ghinitoiu
  • The Twist © laurian Ghinitoiu
  • The Twist © laurian Ghinitoiu
  • The Twist © laurian Ghinitoiu
  • The Twist © laurian Ghinitoiu
  • The Twist © laurian Ghinitoiu
  • The Twist © laurian Ghinitoiu
  • The Twist © laurian Ghinitoiu
  • The Twist © laurian Ghinitoiu
  • The Twist © laurian Ghinitoiu
  • The Twist © laurian Ghinitoiu

Les choses en grand

Le ‘Twist’ proprement dit n’est pas qu’une audace esthétique. C’est un lieu modulable que le musée pourra personnaliser en fonction de ses expositions. Cette vrille est également utile pour relier la rive sud, plus basse, à la rive nord, seize mètres plus loin, sur une petite colline.

Originaires de Copenhague, mais disposant aussi de bureaux à Londres et à New York, le collectif BIG a déjà conçu la Lego House au Danemark et travaille au futur Two World Trade Center à New York. Avec la Maison de l’économie créative en Nouvelle-Aquitaine (MECA), à Bordeaux, Bjarke Ingels marque aussi un autre projet important cette année. Reste dans ses cartons une ville flottante, où pourront vivre dix mille réfugiés climatiques. Sa vision du métier ? Ne pas seulement donner forme, mais aussi apporter du contenu. « L’architecte est une sage-femme qui aide le monde à naître et renaître encore, estime-t-il. En tant que créateurs, nous avons une responsabilité : celle d’imaginer bien plus que des façades et des objets ».

Partagez cet article :

Tags: , , ,

Leave a Reply