MENU

Odyssée Pleyel : une nouvelle vie pour une ancienne...

Des villes sous-marines ? Retenez votre respiration, c’est prévu...

06/09/2019 Comments (0) Autres, Immobilier, Technologie

Veolia teste sa plage intelligente à La Baule 

Casiers connectés, application de conciergerie, bracelets de paiement… Après la « Smart City » voici la plage connectée ou « Smart Baie ». Le groupe Veolia, premier concessionnaire d’une plage en France, expérimente une série de services numériques pour améliorer l’attractivité de la station.

Après la « Smart City », voici la plage connectée ou « Smart Baie ». Assez discrètement, le concept a fait son apparition sur la plage de La Baule, en France, où il est expérimenté cet été par Veolia. Le groupe français a obtenu de l’Etat, fin 2016, la première concession de France pour l’exploitation d’une plage de 6 kilomètres de sable, avec la mission de protéger et d’entretenir le site pendant douze ans.

Veolia a travaillé sur l’attractivité de la plage en intégrant de nouveaux services numériques. Parmi eux, Playak, une application sur smartphone, permet de se faire porter un repas directement sur place. Comment ? Grâce à la géolocalisation du client via son téléphone. Un service déjà éprouvé qui est désormais en ordre de marche. Le service est étendu aux professionnels du tourisme, comme les loueurs de jet-ski, de vélos, de bateaux, les restaurateurs et tous ceux qui proposent des activités de loisirs. L’ensemble de ces acteurs ont leur place sur le support qui est une vitrine mobile. On peut aussi voir la météo, les événements à venir, c’est comme un mini office de tourisme sur son portable.

Géolocalisation du client

Lors de l’inauguration de la plage, Veolia a également lancé son paiement « cashless » avec la distribution de 10.000 bracelets ad hoc. Ces bracelets permettent de payer sans argent liquide dans certains établissements partenaires après avoir été préalablement chargés. Par ailleurs, 120 casiers, eux aussi connectés, de la société Vigicube, ont fait leur apparition sur le sable.

Un autre bracelet connecté permet, quant à lui, de veiller à la sécurité en bord de plage et sur la mer. Du gamin turbulent au véliplanchiste parti faire un tour en mer, en passant par le nageur isolé, Ticatag permet de géolocaliser celui qui porte son bracelet en cas de problème. Enfin, d’autres projets comme Otec, proposent une surveillance de la qualité de l’eau via des capteurs placés sur les bouées du chenal. Affluence permet de connaître le niveau de fréquentation sur la plage, Acriprevisub sur les prévisions océaniques ou Tipi, sur les jobs d’été.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply