MENU

Grand Paris : le plus vaste chantier d’Europe

Le « coliving » : la vie communautaire 3.0

04/02/2019 Comments (0) Views: 296 Immobilier, Mobilité

Redonner une place centrale à la marche pour mieux partager la ville

Service d’auto-partage, scooters, vélos, trottinettes en libre-service, transports en commun… La multiplication des modes de déplacement amène à repenser l’espace public. Et si les villes envisageaient un ralentissement de la vitesse et redonnaient toute leur place aux piétons ?

C’est une petite ville de 50.000 habitants, en Suisse allemande. Mais elle a tout d’une grande. Depuis 2002, Bienne a transformé sa place centrale en une « zone de rencontre » où se mêlent tous les usagers de la chaussée : piétons, cyclistes, voitures et transports publics partagent et utilisent ainsi le même espace.

Fini l’exclusivité de la circulation motorisée. La vitesse maximale est fixée à 20 km/h et le stationnement n’est autorisé qu’aux quelques endroits désignés. Les piétons bénéficient de la priorité face au trafic, ils peuvent utiliser toute l’aire de circulation, sans toutefois gêner inutilement les véhicules. S’impose ainsi à tous les participants un respect mutuel. Et bien que la fréquence de passage des transports publics soit relativement élevée, la circulation y est fluide, y compris pour les bus.

  • Zentralplatz in der Stadt Biel ©
  • Rue Sainte Catherine Bordeaux

Priorité aux plus faibles

Une image d’Épinal ? La marche est souvent la grande oubliée des politiques publiques. On développe des zones piétonnes, mais on ne pense pas un vrai plan de « marchabilité » de la ville, qui donne aux gens la possibilité et l’envie de se déplacer à pied. Or redonner une place de choix à la marche dans l’espace public, suppose de travailler sur le confort des traversées. Et de ponctuer la rue d’espaces de repos, bancs, jardins de poche, afin de promouvoir la rencontre, le lien social, mais également la pause au bénéfice de publics à mobilité réduite.

Certaines villes, comme Bordeaux, ont fait le pari d’investir dans d’excellents aménagements piétons. Avec ses 1.250 mètres, la rue Sainte-Catherine, dans la capitale girondine, est ainsi la plus longue rue commerçante et piétonne d’Europe. Et parmi les 12 chantiers issus du projet « Bordeaux 2030 », la métropole vise l’accessibilité de la totalité de ses services à pied ou à vélo, endéans le quart d’heure. Une vision dont beaucoup de villes gagneraient à s’inspirer, car la marche constitue l’une des briques essentielles de la ville durable et multimodale.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply