MENU

La Chine construit la première ville-forêt du monde

Comment les villes s’adaptent à la montée des températures

26/07/2017 Comments (0) Views: 107 Environnement, Mobilité

Londres transforme ses lampadaires en bornes de recharge électriques

Et si la recharge des voitures électriques n’était plus un problème? Ubitricity, une start-up allemande propose de transformer les lampadaires urbains en bornes de recharges. Simple et efficace, le concept séduit déjà les Londoniens.

À Londres, entre Saint James et Bukingham Palace, des milliers de lampadaires déployés il y a plus de 200 ans sont encore alimentés au gaz. Des antiquités qui ont résisté à l’usure du temps… mais qui pourraient bientôt être abandonnées sur l’autel de la modernité. En effet, depuis quelques mois, Londres transforme ses lampadaires en bornes de recharge pour véhicules électriques. Depuis décembre 2016, la capitale britannique mène une expérimentation dans les quartiers de Kensington et de Chelsea, où l’opérateur énergétique UK Power Networks et le développeur de solutions de recharge Ubitricity ont décidé de transformer l’éclairage public en source de recharge. Une solution inédite dans un pays qui a franchi, en 2016, le cap des 100.000 voitures électriques en circulation.

En pratique, les utilisateurs n’ont besoin que d’un câble de chargement personnalisé avec un compteur d’électricité intégré. Au pied du mât, une prise femelle électrique permet à chaque détenteur du câble de brancher sa voiture pour la recharger. Le câble, fourni par la start-up allemande, est équipé d’un boîtier électronique qui permet de choisir son fournisseur d’électricité et de s’identifier pour être facturé. Mieux qu’à la pompe, celle-ci est directement envoyée sur le smartphone du conducteur.

Smart et peu coûteux

ubitricity

ubitricity

Une solution économique, qui évite d’avoir à construire de nouvelles bornes et permet d’optimiser l’utilisation du réseau électrique existant. «Transformer un lampadaire en point de recharge peut être réalisé en une heure ou même moins», insiste Knut Hechtfischer, fondateur d’Ubitricity. Déjà adopté par quelques centaines de Berlinois, ce système pourrait rapidement faire des émules. Plusieurs communes britanniques ont déjà signé avec la société allemande. Reste que ce concept se frotte aux intérêts des grands électriciens, en mal d’un relais de croissance à cause de la transition énergétique.

Or les autorités britanniques soulignent qu’à Londres, 46 % des foyers n’ont pas accès à un parc de stationnement pour charger leur véhicule électrique, et ils sont 33 % en banlieue. «L’utilisation de lampadaires comme points de recharge donne aux utilisateurs de véhicules électriques un accès à des bornes plus près de leur domicile ou de leur travail», se félicite Tim Coleridge, élu au «Royal Borough» Kensington et Chelsea. De quoi donner un sacré coup d’accélérateur aux véhicules électriques en milieu urbain.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply