MENU

Des algues pour réoxygéner la ville

Végétaliser la Tour Eiffel

12/07/2019 Comments (0) Views: 27 Architecture, Culture, Environnement

Oceanix, une ville flottante contre la montée des eaux

Face à la montée du niveau de la mer, les architectes de Bjarke Ingels Group ont conçu un projet de ville flottante modulable. Une cité futuriste destinée aux réfugiés climatiques.

Les villes flottantes du futur seront autonomes, non polluantes et sans voiture, ancrées à 1 ou 2 km des grandes villes côtières. Les projets avancent : un prototype, soutenu par l’ONU, verra bientôt le jour. Son nom : Oceanix. Cette ville nouvelle, high-tech, organisée en grappes hexagonales de bâtiments de quatre à sept étages, a été imaginée par l’architecte danois Bjarke Ingels, mandaté par l’ONU pour imaginer une issue de secours contre la montée des eaux. Un groupe de six plateformes constitue un « village » et une ville entière est formée de six villages.

Destinée à s’amarrer au large de New York, la première version s’étale sur 75 hectares. « Il s’agit de six villages eux-mêmes composés de six quartiers. Oceanix pourra accueillir 10 000 habitants, 1650 par village et 300 par quartier », explique Bjarke Ingels. Chacune de ces petites îles peut contenir, au choix, des logements, des espaces culturels, des stades, lieux de culte…

  • Oceanix
  • Oceanix
  • Oceanix
  • Oceanix
  • Oceanix
  • Oceanix
  • Oceanix
  • Oceanix
  • Oceanix

La durabilité au cœur du projet

Ancrées au sol, ces villes devraient résister aux catastrophes naturelles. Elles seront protégées par une barrière formée grâce à l’exposition de matériaux sous-marins à des courants électriques. « Ces parcelles seront autonomes en eau douce, en électricité et en nourriture, confie l’architecte, grâce à des fermes sous-marines greffées aux constructions. »

Avec la pression démographique et la migration des populations due au réchauffement climatique, « c’est l’équivalent d’un New York qui va devoir être construit tous les mois pendant quarante ans », souligne Bjarke Ingels. La première ville flottante du futur devrait voir le jour dans une région proche des tropiques, probablement en Asie du Sud-Est ou en Afrique. Si l’expérience est satisfaisante, rien n’empêchera de multiplier ces cités lacustres d’un genre très nouveau.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply