MENU

Musée Pompidou: et les nominés sont…

Aarhus, une capitale culturelle en plein boom

17/08/2017 Comments (0) Views: 83 Architecture

Une mini ville dans un gratte-ciel

Avec son projet «Espiral 3500», l’architecte espagnol Javier López-Menchero Ortiz de Salazar, 24 ans, conçoit un gratte-ciel de 193 mètres qui intègre une mini ville à part entière.

Les zones urbaines ne cessent de s’étendre. Mais jusqu’où iront-elles? Et si le futur consistait à construire à la verticale? Pour éviter la saturation des centres urbains, un jeune architecte espagnol de 24 ans, Javier López-Menchero Ortiz de Salazar a eu l’ingénieuse idée de surélever la ville et de la faire tenir dans un gratte-ciel.

Son projet «Espiral 3500», récemment primé lors du concours Skyscraper 2017, est une tour de 193 mètres de haut, presque aussi grande que le World Trade Center, qui offrira à ses futurs habitants un écosystème urbain complet.

Comme au sol, la structure est parsemée de rues, d’escaliers, de logements, mais aussi de parcs publics, de potagers collaboratifs, d’un centre commercial et même d’une plage… Le tout, «étalé en hauteur» grâce à une structure centrale en forme de spirale à laquelle viennent s’accrocher ces différents modules.

«J’utilise un système en spirale dans lequel les espaces publics (à savoir les différents types de rues) forment des anneaux qui reposent sur un élément structurel. Les espaces destinés à un usage privé s’accrochent directement à cette structure, explique Javier López. Ce système de ‘rue inversée’ permet une liaison immédiate entre public et privé, tout en permettant une dissociation suffisante pour accorder la confidentialité souhaitée.»

Des mégapoles vivables

Au total, le parcours ouvert au public s’étendrait sur 1.700 mètres. L’objectif, selon l’architecte, est d’économiser le «bien le plus précieux» en ville: le terrain. «La verticalité donne la possibilité de reproduire et d’étendre tout ce qui se passe au niveau du sol», explique-t-il.

Prévue pour être construite dans le parc naturel de «La Abufera» près de Valence, une zone en bord de mer particulièrement peuplée en été, Espiral 3500 n’est pour l’heure qu’un projet manifeste. Mais en concentrant dans un seul immeuble une mini ville à part entière, cette structure pourrait rendre les mégapoles plus vivables dans le futur.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply