MENU

Kazuyo Sejima : l’essence du secret

À Porto : Alvaro Siza, l’architecte indiscipliné

03/02/2020 Comments (0) Architecture, Mobilité

Utrecht accueille le plus grand parking à vélos du monde

Si vous doutiez encore qu’aux Pays-Bas le vélo est roi, faites une halte à Utrecht. Les architectes du studio Ector Hoogstad Architecten y ont conçu un parking à vélos souterrain de trois étages… Couvert, sécurisé et gratuit. Ça décoiffe!

Dans le port d’Amsterdam, il y a des marins qui chantent… mais à Utrecht, les cyclistes sautillent de joie. Pourquoi ? Parce que la quatrième ville des Pays-Bas, où plus de 26% des trajets se font en bicyclette, s’est dotée du plus grand parking à vélos du monde.

Construit en deux temps, cet immense parking offre 12.656 places, très précisément. Soit 3.000 places de plus que le précédent record du monde, détenu par Tokyo. Aux manœuvres depuis 2011, le studio d’architectes de Rotterdam Ector Hoogstad Architecten a eu le bon réflexe de nicher cette mégastructure sous la gare d’Utrecht. Avec, pour objectifs, d’encourager le transport modal et de désengorger le centre-ville. Pratique, intelligent et inondé de lumière, il remplit aussi une mission plus urbanistique : faire la connexion entre la gare et le centre commercial et participer de ce fait à la restructuration complète du quartier.

  • © Petra Appelhof
  • © Petra Appelhof
  • © Petra Appelhof
  • © Petra Appelhof
  • © Petra Appelhof
  • © Petra Appelhof

Inondé de lumière et truffé de capteurs

En utilisant des matériaux bruts et durables, du béton, de l’acier et du bois, les architectes ont réussi à insuffler une âme dans un lieu a priori peu accueillant. L’entrée se fait par des escaliers de 30 mètres de large servant de puits de lumière. Sur trois étages, les cyclistes déambulent dans des couloirs, guidés par des indications de couleurs au sol. Les premières 24 heures sont totalement gratuites, ensuite garer son vélo ne coûte que 1,25 euro par jour. Des capteurs optiques équipent le parking et transmettent des informations sur l’occupation des emplacements. Ce qui permet à la ville de connaître en temps réel le niveau d’occupation du parking et d’établir des prévisions.

Avant-gardiste, ce parking n’est que le premier d’une longue série. En effet, les autorités néerlandaises envisagent de construire des parkings à vélo similaires dans d’autres villes pour répondre à la demande croissante, notamment à Delft (5.000 places), Amsterdam (7.000 places) et La Haye (8.500 places). En espérant que cet exemple dépasse les frontières hollandaises, la ville d’Utrecht, surnommée « la perle cachée des Pays-Bas », pourrait devenir la nouvelle référence pour les politiques cyclables.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply