MENU

La nouvelle gare de Stockholm : réconcilier mobilité durable et...

Utrecht © Sven de koe - unsplash

Utrecht : un quartier industriel devenu de travail, de loisir...

11/04/2022 Comments (0) Architecture, Autres, Immobilier

Animer les rez-de-chaussée : les exemples créatifs fourmillent

Dans un article précédent, nous avons expliqué l’importance, tant pour les professionnels de l’immobilier que pour les municipalités, de bien réfléchir à la destination des rez-de-chaussée. Dans cette seconde partie, nous vous proposons de découvrir des initiatives originales, issues tant du public que du privé, et toutes situées en France.

Les rez-de-chaussée sont un indicateur de la bonne  santé économique d’une ville. Les concepteurs du nouveau quartier d’affaires Chapelle International (Paris 18e) l’ont bien compris et ont  imaginé les SOHO (Small Office Home Office), soit 8 000 m2 de surface en duplex, permettant d’installer une activité au rez et un logement juste au-dessus. Les mêmes promoteurs ont également veillé à ce que tous les locaux situés en front de rue soient proposés à des loyers inférieurs d’un tiers au prix du marché, permettant ainsi à des porteurs de projets de pouvoir se lancer à un prix attractif et contribuer ainsi à enrichir l’attractivité du quartier, tant pour les occupants des bureaux que pour les passants. 

  • © Soho Chapelle International
    © Soho Chapelle International
  • © Soho Chapelle International
    © Soho Chapelle International
  • © Soho Chapelle International
    © Soho Chapelle International
  • © Soho Chapelle International

Photos © SOHO Chapelle International

Le programme 1000 cafés, implanté partout sur le territoire, contribue à redynamiser les villes de moins de 3500 habitants en rouvrant des commerces de proximité, sous forme de cafés multiservices, là où il n’y en avait plus. Ce qui crée du lien social et permet aux petites villes de revivre. Pratiquement, le groupe propose de louer ou de racheter à bas prix un local commercial, mais aussi de recruter, former et garantir une rémunération aux gérants qui tiendront le commerce.

Parfois, ce sont les citoyens, premiers concernés, qui sont sollicités. My Korner Shop est une plateforme de financement participatif qui permet à des riverains de racheter des locaux commerciaux vides ou occupés et de participer à leur gestion, ou encore d’aider des commerçants du quartier à acquérir progressivement leurs murs.

De nouveaux écosystèmes

Mais l’exemple le plus séduisant de ground floor activation, on le trouve à Saint-Etienne. Il y a quelques années s’y est créée l’association B.E.A.U. (Bureau Ephémère d’Action Urbaine). Celle-ci a notamment géré la transformation temporaire d’une dizaine de boutiques vides pour y tester des activités originales et communautaires (boutique de bien-être, lieu d’éducation pour les petits, archives municipales, atelier d’enduits…). La métropole stéphanoise accueille également l’association Rues du Développement Durable, qui accompagne les porteurs de projets liés à des rez-de-chaussée. Ses animateurs visent à transformer la ville, avec et pour ses habitants, et à y développer des quartiers participatifs, créatifs, conviviaux et plus économes. 

Partagez cet article :

Tags: , , , , , , , , ,

Leave a Reply