MENU
Berlin Tegel AIrport © Lorenz Moneke

Berlin : le projet pharaonique de l’ex aéroport Tegel

Canberra © Prakash Khanal

Connaissez-vous la ville la plus durable au monde ?

Habitare Instagram from Goita! Audiovisuals on Vimeo.

06/09/2021 Comments (0) Autres, Culture, Immobilier

Espagne : imaginer un foyer… sans maison

Voici une installation artistique originale : un architecte a imaginé un logement qui « flotte » dans les airs, sans murs ni toit. Pour souligner l’importance de l’humain dans l’habitation.

L’art embellit les villes, leur donne vie et les rend attrayantes. Pour ceux qui y vivent, y travaillent, s’y détendent ou ne font qu’y passer. Habitare est une performance artistique, une installation temporaire et spectaculaire qui a vu le jour à Olot, près de Gérone en Espagne. L’architecte et plasticien Xevi Bayona (Bayona Studio) est parti de ce postulat simple : une maison, c’est une unité composée d’une structure en dur, humanisée par les habitants, les meubles et les objets qui la remplissent et qui accompagnent fidèlement et silencieusement la vie d’un individu, d’une famille, de plusieurs générations. Il s’est donc amusé à « habiller » et à meubler un échafaudage de soutien qui avait été installé contre une maison suite à la destruction de l’habitation voisine. Comme si cet échafaudage était, lui-même, une structure transparente hébergeant un foyer.

Les gens passent mais les meubles restent : comme un souvenir, comme des témoins, pour évoquer ceux qui ne sont plus là, parfois pour révéler leurs secrets.

Habitare © Xevi Bayona

Habitare © Xevi Bayona

Un regard nouveau

Et puis, de temps en temps, dans la ville, une maison disparaît, remplacée par un terrain vague. Ou par une structure qui est juste là pour soutenir la maison voisine. Une structure qui fait alors office de béquille. Habitare (habiter, en latin) n’est pas une maison, mais cette installation nous rappelle, de manière formelle, avec ses lignes métalliques, qu’il y a peut-être eu une âme à cet endroit, qu’il y a eu de la vie.

Acteur urbain, lui-même architecte, Xevi Bayona a donc créé une « maison sans maison ». Pour à la fois meubler les vides urbains et ranimer les âmes des anciennes maisons, sans les limites ou les supports physiques d’une maison. Et sans ses habitants.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply