MENU

Varsovie : les plus grands architectes britanniques imaginent le...

Kazuyo Sejima : l’essence du secret

23/12/2019 Comments (0) Architecture, Autres, Culture

Lancement de l’Institut culturel d’architecture Wallonie-Bruxelles

L’ICA-WB a été désigné par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour devenir l’opérateur culturel de référence pour l’architecture en Belgique francophone. Mais de quoi s’agit-il ?

Son objectif est ambitieux : déceler, analyser, médiatiser et co-construire une culture architecturale au centre et au sud du pays. Et surtout, montrer que l’architecture peut contribuer à un mieux vivre collectif, en s’adressant à un large public. Le secteur en rêvait depuis 15 ans. Après le VAI (Vlaams Architectuurinstituut) en Flandre et le Civa à Bruxelles, l’Institut culturel d’architecture Wallonie-Bruxelles est désormais une réalité.

Porté par quatre centres culturels (le centre culturel de Namur-Théâtre de Namur, l’Eden-centre culturel de Charleroi, le centre culturel de l’arrondissement de Huy et le Recyclart à Bruxelles), l’ICA-WB n’a pas d’emplacement fixe. Davantage un espace de réflexion qu’un lieu, il s’appuie sur un réseau de douze partenaires sur l’ensemble du territoire francophone.

À sa tête : l’historienne de l’art et ex-rédactrice en chef de la revue d’architecture A+, Audrey Contesse. « Nous voulons montrer que l’architecte ne dort jamais, explique-t-elle. Nous voulons montrer que notre architecture a de l’ambition, qu’elle n’a pas peur du noir, qu’elle n’a pas sa langue dans la poche, que ce n’est pas une poule de luxe ! » Entourée d’une équipe de quatre personnes, elle conçoit l’ICA-WB comme une plate-forme de rencontres et de dialogue entre le secteur professionnel (Ordre des architectes, Union wallonne des architectes, Architects in Brussels), le secteur académique (Facultés d’architecture de l’UCL, l’ULiège, l’ULB, l’UMons), le secteur public (la Cellule architecture, les Bouwmeesters bruxellois et carolo), le monde culturel et les citoyens.

Décloisonner l’architecture

Parmi les actions très concrètes, l’ICA-WB a déjà lancé une réflexion avec des architectes, des urbanistes, des paysagistes sur la densification de l’habitat en Fédération Wallonie-Bruxelles dans le but d’esquisser des solutions d’avenir pour les quinze prochaines années. Un workshop consacré à la critique architecturale est prévu l’an prochain pour mieux cerner les enjeux sociétaux de l’architecture.

Des visites de bâtiments, de quartiers, de paysages exemplaires seront organisées deux fois par mois pour les faire (re)découvrir au grand public. Des conférences, des expositions, des animations figurent également au programme (consultable en ligne). Bref, tout un éventail d’actions pour que la question de l’architecture aille vers les usagers, c’est-à-dire nous tous.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply