MENU

À Bruxelles, six communes s’engagent pour des projets de...

Sou Fujimoto, une architecture porteuse de sens

14/09/2019 Comments (0) Architecture, Culture

Norman Foster voulait planter une Tulipe à Londres

La ville de Londres avait approuvé début avril la conception de la très controversée tour The Tulip de Foster + Partners. Mais le maire de la ville, Sadiq Khan, vient de rejeter le projet.

Rarement un projet présenté par une star de l’architecture moderne n’aura suscité autant de moqueries sur la Toile. C’est pourtant ce qui est arrivé à Norman Foster, Prix Pritzker 1999.

Son cabinet, Foster + Partners, a présenté The Tulip, une prodigieuse tour d’observation de 308 mètres de haut qui devait devenir l’une des attractions touristiques majeures à Londres. Sa forme élancée se termine par un bulbe qui rappelle une fleur de tulipe prête à éclore. Sa structure de verre devait abriter des galeries d’observation censées offrir aux visiteurs une expérience captivante avec des ponts suspendus, des glissières en verre internes et des promenades en gondole sur la façade du bâtiment. L’expérience devait être complétée par un bar à ciel ouvert et des restaurants offrant une vue à 360° sur la ville.

  • © DBOX for Foster + Partners
  • © DBOX for Foster + Partners
  • © DBOX for Foster + Partners
  • © DBOX for Foster + Partners
  • © DBOX for Foster + Partners
  • © DBOX for Foster + Partners

Deuxième gratte-ciel d’Europe

La « Tulipe » devait se situer à côté de The Gerkin («le cornichon» en anglais), autre gratte-ciel emblématique également conçu par Foster + Partners. La construction, financée par le groupe Safra, devait commencer en 2020 et s’achever cinq ans plus tard.

D’abord approuvé par la ville de Londres, le projet a finalement été rejeté par le maire, Sadiq Khan, au prétexte que le design controversé de la tour « menacerait » la skyline historique de la capitale. En réalité, le désaveu du public a inondé les réseaux sociaux. En effet, des milliers de Londoniens ont tourné la Tulipe en ridicule voyant dans sa forme phallique les traits d’un vibromasseur. Le projet porté par Norman Foster aurait été le deuxième plus haut bâtiment de l’Europe de l’ouest, derrière le « Shard », inauguré en 2012.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply