MENU

En plein Paris, un ancien site SNCF recyclé en...

Un hotel à Londres pour absorber la pollution

03/12/2019 Comments (0) Environnement, Immobilier, Mobilité

Une station de bus végétalisée qui détruit les nuages de pollution

Imaginée par le cabinet d’architecture polonais Tremend, à Lublin, une gare routière permet d’allier esthétique et solutions climatiques. Le projet disposera effectivement d’un matériau capable de purifier les nuages de pollution. Un exemple à suivre chez nous.

Le « smog », le bruit, le manque d’eau, une trop forte consommation d’énergie… Voici les problèmes auxquels les citadins sont de plus en plus confrontés. Comment les combattre ? Ce défi a été relevé par les architectes du studio Tremend, qui ont conçu une gare intermodale métropolitaine intégrée dans un esprit écologique. Leur idée : capter la pollution ambiante par le bâti.

Les toitures vertes et les murs végétaux sont presque devenus un classique dans ce domaine, pour capter le dioxyde de carbone ambiant. Mais la force du projet tient dans un matériau spécial : le dioxyde de titane qui, lorsqu’il est exposé à la lumière, purifie les nuages de pollution (le fameux « smog »). Pour diminuer son empreinte carbone, la station de bus est également équipée de lumières LED et d’une station géothermique pour le chauffage. Elle sera même capable de créer un microclimat, grâce à un système de collecte des eaux de pluie. Côté esthétique, les voûtes de l’édifice ont été dessinées à l’image des arbres… plutôt rares sur les aires d’autoroute.

  • Lublin Station © Tremend
  • Lublin Station © Tremend
  • Lublin Station © Tremend
  • Lublin Station © Tremend
  • Lublin Station © Tremend
  • Lublin Station © Tremend
  • Lublin Station © Tremend

En lice pour le “World Building of the Year”

Originaire de Varsovie, le bureau d’architectes Tremend est réputé pour ses réalisations qui surprennent par des solutions créatives et ludiques, mais aussi pour le soin particulier accordé à l’environnement. Les architectes utilisent volontiers des objets anciens ou des matériaux recyclés auxquels ils redonnent vie, et introduisent beaucoup de verdure naturelle dans leurs projets. Leur concept de station a été remarqué par le jury de l’un des plus prestigieux concours d’architecture au monde : le World Building of the Year. Verdict au mois de décembre. La construction de la station, quant à elle, prendra deux ans.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply