MENU
Mivromobility © Mika Baumeister

La micromobilité au cœur de la mobilité urbaine

Biennale di venezia

La Biennale de Venise 2023, avec l’Afrique comme laboratoire du futur

19/11/2022 Comments (0) Architecture, Autres, Culture, Immobilier

Villa « M » un bâtiment vivant, entre architecture et arboriculture

Conçue par l’agence franco-brésilienne Triptyque et Philippe Starck, la Villa M est à la fois un bâtiment à usage mixte et un véritable manifeste naturaliste entendant créer un « nouveau pacte entre les villes, la nature et la santé ».

Situé à Montparnasse (Paris), cet hôtel de 8 000 mètres carrés comprend également un restaurant, un espace de coworking, une salle de sport et un bar sur le toit. Tout y a été axé sur un mode de vie sain et la volonté de « ramener la nature en ville ».

Son nom est une analogie avec la Villa Médicis de Rome qui héberge l’Académie de France et accueille, depuis 1803, les lauréats du prix de Rome, imaginé pour favoriser et représenter la création artistique dans tous ses domaines.

Un organisme vivant et évolutif

Villa M a été conçue comme un organisme vivant et se veut un « havre holistique » entièrement dédié au bien-être et aux besoins essentiels de l’individu. Avec son exosquelette de poutres en acier d’un noir profond soutenant une façade de jardin vertical, le bâtiment a un aspect minimaliste et léger. 

Son architecture est conçue pour abriter des plantes médicinales, des arbres fruitiers et des espèces vivaces de tailles moyenne et grande. En plus de la réintégration de la nature dans la ville, par le biais de l’architecture, sa conception contribue à la durabilité et à l’efficacité énergétique du bâtiment.

« L’édifice lui-même est le support de ce jardin vertical, qui va croître et occuper toute la façade, transformant le bâtiment en une forêt verticale et médicinale, et devenant l’architecture principale », expliquent Olivier Raffaëlli et Guillaume Sibaud, associés chez Triptyque.

Cet hôtel d’un nouveau type a été créé par le designer Philippe Starck en collaboration avec le studio franco-brésilien Triptyque et le studio paysagiste Coloco. « Je voulais un endroit de vie, d’énergie, de bienveillance… où tout éveille la curiosité et rappelle que l’intelligence est l’un des plus beaux symptômes de l’humanité », ajoute Philippe Starck. Le célèbre designer en a imaginé tous les espaces, selon un concept de simplicité naturelle où plafonds et colonnes en béton contrastent avec lambris et sols en bois clair.

  • ISO Villa M © Triptyque
    ISO Villa M © Triptyque
  • Villa-M © Triptyque
    Villa-M © Triptyque
  • Villa-M © Triptyque
    Villa-M © Triptyque
  • Villa-M © Triptyque
    Villa-M © Triptyque

Ramener la nature en ville

L’entrée du bâtiment mène directement à un espace salon et restaurant avec cuisine ouverte, qui donne accès à une terrasse à l’arrière du bâtiment, plantée de figuiers. Le sous-sol contient des espaces de conférence et de réunion à louer, tandis que les deux étages supérieurs abritent 20 « bureaux ouverts » et espaces de travail collaboratif, ainsi qu’une salle de sport et des salles de yoga.

Les quatre étages supérieurs du bloc abritent l’hôtel, qui comprend 67 chambres et six suites conçues comme des « cocons enveloppants et relaxants », s’ouvrant sur des balcons ou des terrasses verdoyants. Au sommet du bâtiment se trouve un bar « en plein ciel », décrit par Tryptique comme une « oasis suspendue » d’arbres fruitiers et de plantes, offrant des vues imprenables sur Paris.

« Nous avons conçu la Villa M comme un manifeste d’architecture naturaliste : c’est-à-dire un bâtiment d’une nouvelle ère, où l’homme n’est plus opposé à la nature et au vivant », concluent Olivier Raffaëlli et Guillaume Sibaud.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply