MENU
La brique dans tous ses états

La brique dans tous ses états

Ko Jinhyeuk, Cheong Changwon, Cho Kyuhyung & Choi Sunwoong architects

Transformer des troncs d’arbres vides en gratte-ciel

© Louvre Abu Dhabi, Mohamed Somji

03/11/2017 Comments (1) Architecture, Autres, Culture

Abu Dhabi: le «Louvre des sables» se dévoile

Premier musée universel du monde arabe, le Louvre Abu Dhabi est le fruit d’une collaboration culturelle d’une ampleur inédite entre les Émirats Arabes Unis et la France. Conçu comme une véritable « ville-musée » de près de 100.000 m2, le musée présentera des œuvres d’intérêt historique, culturel et sociologique, anciennes et contemporaines, provenant du monde entier. Pour mener à bien cette création de premier plan, Abu Dhabi a choisi Jean Nouvel, la star française de l’architecture.

Dix ans après la signature entre la France et les Émirats arabes unis, le Louvre Abu Dhabi va enfin ouvrir ses portes au public, le 11 novembre prochain, avec une inauguration que l’on devine fastueuse. Les objectifs sont de taille : faire d’Abu Dhabi la place culturelle la plus importante du Golfe, susciter un échange des cultures, mais aussi accroître le soft power de la France dans une région éminemment stratégique.

En attendant de voir ce que réservent ses vingt-trois galeries permanentes, il est d’ores et déjà permis d’en admirer l’écrin: une ville-musée («médina») jetée sur l’île de Saadiyat, dont les promenades surplombent la mer, recouverte par un dôme de 180 mètres de diamètre, lui-même composé de 8.000 étoiles de métal entrelacées.

Pour ce «geste architectural», Abu Dhabi a choisi la star française Jean Nouvel. Dès 2006, l’architecte a été convié à prendre part à la création d’un grand district culturel dans l’Émirat. Sa mission: bâtir un musée de civilisations qui viendrait compléter tout un ensemble d’institutions culturelles. Aujourd’hui, «Le Louvre des sables» est le premier achevé de ces établissements et, comme s’en est dit persuadé le président-directeur du Louvre, Jean-Luc Martinez, «ce bâtiment, à n’en pas douter, deviendra une des images qui marquera notre époque, comme l’avait fait ici la pyramide de Peï.»

  • © Louvre Abu Dhabi, Mohamed Somji
    © Louvre Abu Dhabi, Mohamed Somji
  • © Louvre Abu Dhabi, Mohamed Somji
    © Louvre Abu Dhabi, Mohamed Somji
  • © Louvre Abu Dhabi, Mohamed Somji
    © Louvre Abu Dhabi, Mohamed Somji
  • © Louvre Abu Dhabi, Mohamed Somji
    © Louvre Abu Dhabi, Mohamed Somji
  • © Louvre Abu Dhabi, Mohamed Somji
    © Louvre Abu Dhabi, Mohamed Somji

Pluie de lumière

Plus qu’un bâtiment, Jean Nouvel explique avoir voulu créer une médina, composée par les différents volumes blancs des galeries du musée, et l’envelopper d’un microclimat. Il a donc abrité sa «ville culturelle» sous un grand parasol. D’un diamètre, à sa base, de 180 mètres, ce dôme est formé par plusieurs épaisseurs de mantilles métalliques. «La grande architecture arabe est toujours géométrie et lumière. À travers les couches superposées du dôme, un rayon de soleil se retrouvera parfois bloqué ou trouvera parfois son chemin. Ainsi des tâches lumineuses apparaîtront, puis disparaîtront», explique l’architecte. Ce phénomène baptisé «Pluie de lumière» devrait apparaître comme une des œuvres majeures de la collection de ce nouveau musée. Son pouvoir d’attraction devrait en tout cas participer au succès qu’attend le Louvre Abu Dhabi.

 

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

One Response to Abu Dhabi: le «Louvre des sables» se dévoile

Leave a Reply