MENU
Le Molenbeek, ce ruisseau zinneke qui embellit Bruxelles

Le Molenbeek, ce ruisseau zinneke qui embellit Bruxelles

Garage Citroën Yser © rnk

Un Centre Pompidou à Bruxelles d’ici à 2020

© AMS Institute / MIT Sensable City Lab

25/11/2016 Comments (0) Autres, Mobilité, Technologie

Amsterdam teste les premiers bateaux autonomes

À l’instar des Sea Bubbles, ces petites bulles qui «léviteront» au-dessus de la Seine à Paris en 2017, Amsterdam aussi a décidé de miser sur le transport fluvial.

Après les drones et les voitures, les bateaux autonomes? Dès l’année prochaine, les 800.000 habitants d’Amsterdam vont disposer d’un nouveau moyen de transport sans assistance humaine: le «Roboat» (de «robot» et «bateau» en anglais). Développées par l’Amsterdam Institute for Advanced Metropolitan Solutions (AMS) et le célèbre MIT, ces petites chaloupes autonomes pourront transporter des passagers et des marchandises sur les 165 canaux de la ville, soit sur une distance de 50 kilomètres au total.

Mais le transport de personnes n’est pas la seule vocation de ces embarcations autonomes. Livraison de biens, scène flottante, passerelles éphémères… les Roboats n’auront de «bateau» que le nom. Faciles à assembler et polyvalents, ils pourront même s’aligner pour former «des ponts sur demande, capables d’être assemblés et démontés en quelques heures», explique Carlo Ratti, professeur au MIT et l’un des chercheurs phares du programme.

Dotées de capteurs environnementaux, ces structures flottantes doivent aussi aider à prévenir les épidémies, à repêcher les déchets et à améliorer la qualité de l’eau de la ville. Pour le directeur de l’AMS Arjan van Timmeren, «L’eau est la condition de la vie. En surveillant les canalisations de la ville, Roboat peut créer de nouvelles méthodes pour mesurer les données environnementales et le changement climatique. Le programme aidera à assurer la qualité de la vie dans le milieu urbain.»

Le projet coûtera 25 millions d’euros et sera totalement opérationnel dans cinq ans. Une aubaine pour Amsterdam, cinquième ville d’affaires du continent, qui comme de nombreuses métropoles compte devenir une vitrine en matière de «smart cities». Avec 80 % de revenus économiques générés autour des rives, côtes et deltas, et 60 % de la population mondiale vivant dans ces zones, les chercheurs hollandais espèrent que les Roboats serviront de référence pour d’autres villes fluviales, et notamment Singapour ou Boston menacées par la montée des eaux.

  • © AMS Institute / MIT Sensable City Lab
    © AMS Institute / MIT Sensable City Lab
  • © AMS Institute / MIT Sensable City Lab
    © AMS Institute / MIT Sensable City Lab
  • © AMS Institute / MIT Sensable City Lab
    © AMS Institute / MIT Sensable City Lab
  • © AMS Institute / MIT Sensable City Lab
    © AMS Institute / MIT Sensable City Lab
© AMS Institute / MIT Sensable City Lab
Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply