MENU

Des villes sous-marines ? Retenez votre respiration, c’est prévu...

Découvrez DivercityMag

08/09/2019 Comments (0) Architecture, Environnement, Immobilier

be.exemplary veut séduire les grands promoteurs privés

Neuf projets en 2018, sept en 2017 et dix en 2016. Et 6,5 millions distribués au total. Depuis trois ans, les projets exemplaires bruxellois sont mis en avant par le gouvernement régional. Comment be.exemplary s’ouvre aux grands projets privés ?

Il y a quelques mois, le gouvernement bruxellois a lancé la 4e édition de be.exemplary, l’appel à projets de construction et de rénovation exemplaires en termes de développement urbain durable. Objectif : promouvoir une architecture et un urbanisme de qualité à Bruxelles, capable à la fois de rapprocher les habitants et de répondre à leurs besoins sociaux, tout en relevant les défis environnementaux d’une capitale voulant devenir championne de l’économie circulaire. A Bruxelles, les bâtiments sont responsablesde 55 % des émissions de gaz à effet de serre.

Si cette bourse a déjà permis de transformer une ancienne ambassade en habitat groupé à Schaerbeek, de construire une nouvelle école à Laeken ou une douzaine de maisons d’habitat groupé sur un chancre urbain à Jette, be.exemplary s’ouvre désormais à une nouvelle catégorie : celle du secteur privé. Ce qui laisse sous-entendre que la structure pourrait aussi appuyer des projets plus importants.

  • be.exemplary
  • be.exemplary
  • be.exemplary
  • be.exemplary
  • be.exemplary

Plus de subsides

L’édition 2019 voit ainsi la mise en place de trois catégories : les petits projets privés (moins de 300 m2), les grands projets privés et les projets publics. Pour cela, les subsides sont substantiellement augmentés de manière à stimuler la participation du secteur privé. Les subsides pour la catégorie petits projets ont été portés à 250 € par m² (contre 200 € les années précédentes) avec un minimum de 32.500 € par projet, dont 25.000 € pour le maître d’ouvrage et 7.500 € pour le concepteur. La nouvelle catégorie « grands projets privés » prévoit des subsides de 150 €/m² avec un maximum de 475.000 € répartis en 400.000 € pour le maître d’ouvrage et 75.000 € pour le concepteur. Enfin, la catégorie projets publics prévoit des subsides de 150 € par m² sans minimum et pouvant aller jusqu’à 250.000 €.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply