MENU
Vertical City - Luca Curci

L’immeuble du futur sera aquatique

Uber se lance dans les taxis volants

Uber se lance dans les taxis volants

22/12/2017 Comments (0) Mobilité, Technologie

Des parkings autonomes pour préserver l’espace urbain

La société nippone Giken propose une infrastructure qui avale votre voiture, la stationne sous terre et vous la restitue en moins de 5 minutes. Une solution pour implanter des stationnements là où le foncier est rare et cher.

Depuis 50 ans, la société nippone Giken développe des solutions compactes et silencieuses d’implantation de pieux. De cette activité est d’abord née l’idée de concevoir un parking à vélos souterrain d’un nouveau genre. Baptisée «Eco cycle», l’infrastructure permet d’offrir 200 stationnements pour vélos sans consommer de foncier, une denrée rare et chère dans les villes à forte densité. Une cinquantaine de ces «cabines à vélos» ont été implantées à Tokyo et Osaka. Mais avec le temps, l’entreprise a voulu étendre le concept à un mode de transport encore plus volumineux.

La voiture pose l’important problème de l’occupation de l’espace urbain. Utilisée seulement 3 à 5% de sa durée de vie totale, elle reste garée 23 heures par jour, en moyenne. Or les parkings prennent beaucoup de place. Pour les rendre plus discrets, compacts et les multiplier dans la ville, Giken a mis au point des parkings totalement automatisés, qui optimisent chaque mètre carré. Première innovation, la forme du garage. Les véhicules sont rangés en étoile autour d’un centre cylindrique, étage par étage. Chaque plateau servant de fondation au niveau supérieur.

Un service automatisé

Giken plaide pour que le stationnement de voitures soit souterrain et que l’espace au-dessus du sol soit utilisé pour le résidentiel, les loisirs ou l’environnement naturel.  Ce design particulier trouve tout son sens avec l’automatisation complète du parking. Aucune intervention humaine n’est nécessaire. Pour se garer, le conducteur ne conduit pas son véhicule. Il se contente d’entrer sa carte dans un lecteur et de laisser sa voiture dans le monte-charge, à l’entrée. Le parking identifie seul une place disponible et guide la voiture jusqu’à sa place par un jeu de mécanique de plateaux, en quatre minutes maximum. Trois premiers «smart parkings» ont ouvert au Japon. Mais Giken prévoit déjà de les exporter aux États-Unis.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply