MENU
Cavell Court jardin interieur850x520

Edith Cavell : une clinique se mue en quartier...

Songdo Master Plan © www.kpf.com

Songdo, la ville écologique où tout peut se faire...

Three-generational family together at home

06/02/2018 Comments (0) Architecture

Le logement adaptable, un modèle d’avenir?

Un logement qui change en fonction de l’âge de ses occupants, ça existe vraiment ? C’est l’idée du logement adaptable, où tout est évolutif dès la construction. Les toutes premières réalisations apparaissent en Wallonie.

À l’achat d’une habitation, rares sont ceux qui pensent d’emblée à son évolution. Pourtant, avec les recompositions familiales ou le poids de l’âge, un imprévu peut rendre une maison beaucoup moins habitable. Impossible, pour certains, de continuer à y vivre et à s’y mouvoir, par exemple en chaise roulante. Pour pallier ces tracas, architectes et industriels ont inventé un nouveau concept: le «logement adaptable».

L’idée? Réaliser un logement responsable, qui s’adapte à ses habitants et à leurs besoins en fonction du cycle de la vie. Pour cela, il faut prévoir, dès le stade de construction, la possibilité de transformer le logement à faible coût, grâce à une planification évolutive, des matériaux et des équipements qui rendent possible cette métamorphose. Et cela, sans toucher à la structure portante ni aux réseaux techniques (eau, chauffage, électricité) pour éviter une rénovation complète, génératrice de stress, de gravats et de dépenses.

En Wallonie, les toutes premières initiatives viennent de sortir de terre. Douze appartements de ce type ont été construits à Montignies-sur-Sambre. Six viennent d’être inaugurés à Mons et six autres devraient suivre. A Namur, des permis ont été octroyés pour 18 habitations. Leur originalité? Ces appartements offrent, par exemple, des cloisons sans câblages ni tuyauteries qui peuvent être facilement enlevées pour agrandir un passage ou une pièce, des linteaux de portes plus larges à la base qui peuvent rester en cas de besoin d’élargissement des portes, des salles de bains qui se transforment en douche presque en un claquement de doigts…

Une tablette pour commander

Les exemples sont légion. Dans les projets les plus aboutis, les maisons modulaires accueillent tout un ensemble d’innovations domotiques: volants roulants connectés, cloisons mobiles, meubles réglables et «multifonctions»… Ici, on peut régler la hauteur des tables et des tabourets, une étagère devient un dossier de chaise. Le tout, piloté grâce à une tablette numérique. On peut pousser le détail jusqu’à la cuisine: le plan de travail peut être monté sur vérins et s’adapter à la hauteur voulue. Le concept peut également s’étendre à l’extérieur avec la possibilité d’ajouter des modules supplémentaires au volume existant.

Un modèle d’avenir? Depuis plusieurs années, un décret wallon détermine les critères du logement adaptable ainsi que les quotas à prévoir dans le logement public. À terme, ce concept pourrait connaître une dynamique identique à celle de la PEB (performance énergétique des bâtiments) et devenir une nouvelle référence pour de futurs acquéreurs.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply