MENU
Three-generational family together at home

Le logement adaptable, un modèle d’avenir?

Bringme Box

Bringme Box, la conciergerie intelligente du futur

Songdo Master Plan © www.kpf.com

11/02/2018 Comments (0) Architecture, Autres, Environnement, Immobilier, Technologie

Songdo, la ville écologique où tout peut se faire à pied

Imaginée il y a près de 15 ans, la ville de Songdo fait aujourd’hui office de référence planétaire: intelligente et écologique, elle a été pensée pour que chacun puisse mener sa vie sans empreinte carbone.

En 2003, à 55 km au sud-est de Séoul, le promoteur Stan Gale posait la première pierre de la ville la plus jeune du monde – Songdo International Business District, située sur un isthme artificiel de la mer Jaune. A l’origine, le gouvernement coréen avait lancé le projet dans l’espoir d’attirer les multinationales installées à Singapour et Hong-Kong. Mais en fait de ville coréenne, Songdo est devenue le projet de «smart city» le plus avancé au monde, flottant au large de Séoul.

Les architectes du cabinet international Kohn Pedersen Fox Associates Songdo ont rejeté l’esthétique de science-fiction des métropoles chinoises; ils ont choisi de s’inspirer des éléments urbains marquants de villes les plus appréciées: les boulevards parisiens, les canaux de Venise (le terrain de golf est signé Jack Nicklaus), les jardins de Savannah et un Central Park d’inspiration new-yorkaise. Le chantier devrait s’achever en 2022, au prix faramineux de 35 milliards de dollars. La ville compte déjà 100.000 habitants, avec l’ambition d’en avoir le double à son achèvement.

Comme toutes les «smart cities», celle de Songdo est pavée de bonnes intentions. Écologiques, d’abord: la ville regorge de panneaux solaires, de systèmes de filtration de l’eau de pluie. Autre exemple d’innovation mise en place: les ordures ménagères sont collectées via un réseau souterrain de tuyaux et aspirées par un système pneumatique directement des habitations jusqu’aux centres de tri. Plus besoin de camions poubelles. 75% des déchets sont recyclés en biomasse et l’usine de recyclage redistribue la chaleur dans toute la cité.

  • Songdo Master Plan © www.kpf.com
    Songdo Master Plan © www.kpf.com
  • Songdo Master Plan © www.kpf.com
    Songdo Master Plan © www.kpf.com
  • Songdo Master Plan © www.kpf.com
    Songdo Master Plan © www.kpf.com
  • Songdo World Towers © www.kpf.com
    Songdo World Towers © www.kpf.com
  • Songdo Canal Walk © www.kpf.com
    Songdo Canal Walk © www.kpf.com
  • Songdo Canal Walk
    Songdo Canal Walk

Un cerveau central ultra-connecté

Mais Songdo est également «smart» car elle a été pensée pour que chacun puisse s’y déplacer sans empreinte carbone. Outre le métro urbain d’Incheon qui ne dégage pas de CO2, Songdo est traversée par 25 kilomètres de pistes cyclables, multiplie les stations de recharge pour véhicules électriques et a mis en place des taxis fluviaux. De n’importe quel endroit de la ville, on peut rejoindre en moins de 10 minutes à pieds le réseau de transport public… électrique.

Totalement financée par de grandes multinationales – dont Cisco –, Songdo préfigure aussi la gestion algorithmique de la cité. Les murs de Songdo sont truffés de caméras. A chaque déplacement, les plaques d’immatriculation des véhicules sont systématiquement scannées afin de réguler le trafic. Dans les rues, l’éclairage s’ajuste en fonction du nombre de passants. A tous ces capteurs, s’ajoutent les données collectées au sein même des habitations ultra-connectées de la ville. Dans quel but? Pour réguler intelligemment – et donc limiter – sa consommation d’énergie et d’eau en direct, avec la simplicité d’un iPhone.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply