MENU

Résidence à l’étranger : pourquoi miser sur Budapest ?

Un architecte imagine un hôtel qui générera son propre...

27/10/2018 Comments (0) Autres, Immobilier, Technologie

Le nouveau guide de la Smart City

Le 28 septembre, Smart City Institute annonce la sortie de son second Guide Pratique de la Smart City, dédié cette année à la participation citoyenne. Quels sont les outils participatifs sélectionnés par le Smart City Institute, destinés à aider les communes à s’ouvrir à l’innovation citoyenne ?

Basé à Liège, le Smart City Institute, qui repose sur un partenariat entre l’ ULiège, HEC Liège, des partenaires privés et la Région wallonne, est l’institut académique référent de la dynamique Smart Region de la stratégie Digital Wallonia, la stratégie numérique wallonne. Sa mission : aider tous les territoires, quelle que soit leur taille, à engager des projets « intelligents et durables » à l’aide d’une méthodologie concrète. Soit via la formation des gestionnaires de demain, soit en développant de la recherche, de l’entrepreneuriat ou de l’innovation.

Depuis 2017, le Smart City Institute publie un guide pratique pour aider les collectivités à devenir des territoires intelligents. Pour ce second tome, l’accent est spécifiquement placé sur l’innovation citoyenne. Un prérequis jugé indispensable à la construction d’une Smart City pour trois communes bruxelloises sur quatre ; une commune wallonne sur quatre et une commune flamande sur cinq, rapporte l’Institut.

Proximité et coopération

« Un des plus grands défis auxquels sont confrontés nos territoires consiste à répondre à la question : Comment rendre le citoyen acteur d’un territoire durable et intelligent ? », confie Nathalie Crutzen, directrice académique du Smart City Institute. Et d’insister : « La participation citoyenne implique, dans un premier temps, d’informer les citoyens des enjeux spécifiques à leur territoire afin qu’ils puissent décider de participer et faire des propositions raisonnées. Dans un second temps, il faut s’assurer que les citoyens contribuent réellement aux actions entreprises et que leur avis soit pris en compte, notamment à travers la redistribution partielle du pouvoir décisionnel. »

Pour encourager l’implication des citoyens, le guide ausculte huit outils participatifs à l’aube des nouvelles technologies. Choisis pour leur côté à la fois innovant, fédérateur, mais aussi leur réplicabilité. Un exemple à suivre ? L’Open Data. Depuis juin dernier, Namur a ouvert sa plateforme Open Data sur internet. Elle permet à tout le monde de consulter les informations des différents services communaux gratuitement et facilement. Cela permet aux citoyens de trouver des réponses et aux informaticiens, chercheurs et développeurs de créer des applications et autres sites basés sur ces données. Comme un antidote aux études qui, régulièrement, soulignent le rejet de la smart city, ce guide pratique démontre qu’il existe un besoin de proximité et de coopération entre l’innovation numérique et les citoyens. Exit la smart city, donc. Et Bienvenue à la « ville numérique partagée ».

A télécharger ici
Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply