MENU

Norvège : un immeuble qui produit plus qu’il ne...

Wola : le nouveau centre de Varsovie

12/12/2019 Comments (0) Architecture, Environnement, Technologie

Le nouveau siège de Swatch à Bienne est un serpent de bois

L’architecte japonais Shigeru Ban a imaginé une structure en bois parmi les plus imposantes du monde pour le nouveau siège de Swatch et la Cité du Temps. Un bâtiment écologique, à la forme détonante.

Ce n’est pas tous les jours qu’un bâtiment iconique est inauguré en Suisse. Signé par le Japonais Shigeru Ban, le nouveau siège du Groupe Swatch a été inauguré à Bienne. Et c’est une véritable prouesse architecturale qui a vu le jour après presque cinq ans de travaux. Ce nouveau bâtiment qui a coûté 125 millions d’euros se déroule sur 240 mètres de long et 35 mètres de large. À la manière d’une colonne vertébrale.

Dans cette bâtisse reptilienne, tout est gigantesque. Il suffit de contempler la façade, qui mesure 27 mètres et s’étend sur une superficie de plus de 11.000 mètres carrés. « Nous voulions quelque chose de monumental, mais qui n’écrase pas le visiteur, un bâtiment qui soit en rupture avec le monde actuel, où l’on nous parle sans cesse d’intelligence artificielle, a précisé Nick Hayek, président de la direction générale du groupe. Nous avons privilégié l’authenticité, l’émotion et le savoir-faire des artisans».

Au total, le siège abrite 25.000 m² de surface utile répartis sur 5 étages. Hérissée de neuf balcons, cette carapace recèle une variété hallucinante de motifs qui accentue la sinuosité de la construction tout en affichant son côté respectueux de l’environnement. Un ouvrage unique made in Switzerland.

  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban
  • Swatch headquarters © Shigeru-Ban

Durable et neutre en CO2

Le bâtiment privilégie le bois, matériau favori de l’architecte nippon. Mais s’il mêle aussi du verre, du béton et du métal, seul du bois de forêts suisses a été utilisé pour l’ossature de la structure. C’est l’épicéa qui a été majoritairement choisi, en raison de sa flexibilité. Par retour de balancier, un espace vert avec plus de 120 arbres a été nouvellement planté.

Outre les 1.997 m3 de bois, le chauffage et la climatisation sont entièrement assurés par un système de pompage des eaux souterraines de la Suze. Ce système alimente aussi bien le siège de Swatch que les deux autres éléments du complexe, à savoir le nouveau bâtiment d’Omega et la Cité du temps, qui lui font face. Le concept est couplé à l’énergie solaire, avec 442 panneaux incurvés intégrés à la structure en alvéoles de la façade. Au total, 1.770 m2 de surface photovoltaïque, générant 212,3 MWh d’électricité par an, soit la consommation de 61 ménages.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply