MENU
© Home Bio Gaz

Transformer ses déchets en gaz de ville

Crowdfunding

Investir autrement, via le crowdfunding immobilier

22/02/2018 Comments (0) Autres, Environnement, Immobilier, Technologie

Le World Food Building: une ferme urbaine adossée à des bureaux

Le bureau d’architecture suédois Plantagon a développé le projet d’une tour de bureaux doublée d’une ferme verticale. Appelé le «World Food Building», le projet est en cours de construction dans la ville suédoise de Linköping et devrait se terminer en 2020.

Dans quelques années, 80% de la population vivra en ville et il faudra obligatoirement cultiver en milieu urbain, par manque de terres. La plupart des villes en sont conscientes et planchent sur divers scénarios pour pouvoir nourrir, en suffisance, leurs futurs habitants. Une entreprise d’agritecture suédoise, appelée Plantagon, a quant à elle décidé d’agir dans le concret. Depuis des années, elle envisage de construire ce qu’on appelle des «plantscrapers», des tours de bureaux qui contiennent des fermes verticales sur leur flanc. Décidée à prouver l’efficacité de son concept, Plantagon construit en ce moment son premier plantscraper à Linköping, cinquième ville de Suède, qui compte 154.000 habitants. Avec une livraison prévue dans deux ans.

Appelée «The World Food Building», la tour fonctionnera de manière hydroponique, ce qui signifie que les légumes (principalement des légumes verts) pousseront hors sol dans une solution à base d’eau enrichie en nutriments. «Les cultures vont pousser en utilisant à la fois la lumière naturelle et les LED. Sauf que les LED seront calibrées à des fréquences de lumière spécifiques pour maximiser la production», explique Hans Hassle, le CEO de Plantagon. La plupart des tâches d’entretien seront réalisées par des robots pour réduire les coûts opérationnels.

  • PLANTAGON Indoor Farming with ZipGrow © Curatorn-Henrik-Vesterberg
    PLANTAGON Indoor Farming with ZipGrow © Curatorn-Henrik-Vesterberg
  • PLANTAGON Development © Curatorn-Henrik-Vesterberg
    PLANTAGON Development © Curatorn-Henrik-Vesterberg
  • PLANTAGON Development © Curatorn-Henrik-Vesterberg
    PLANTAGON Development © Curatorn-Henrik-Vesterberg
  • PLANTAGON Linkîping © Curatorn-Henrik-Vesterberg
    PLANTAGON Linkîping © Curatorn-Henrik-Vesterberg
  • PLANTAGON Linkîping
    PLANTAGON Linkîping
  • PLANTAGON Plantascraper © Curatorn-Henrik-Vesterberg
    PLANTAGON Plantascraper © Curatorn-Henrik-Vesterberg
  • PLANTAGON World Food Building © Curatorn-Henrik-Vesterberg
    PLANTAGON World Food Building © Curatorn-Henrik-Vesterberg
  • PLANTAGON World Food Building © Curatorn-Henrik-Vesterberg
    PLANTAGON World Food Building © Curatorn-Henrik-Vesterberg

Énergie circulaire

La tour produira environ 550 tonnes de légumes par an. Soit suffisamment pour nourrir environ 5.500 personnes chaque année. Grâce à cette serre, «on pourra produire chaque jour des produits frais et bio et les vendre directement au consommateur sur place», explique Hassle. Et d’insister: «Comparé à une ferme extérieure de la même taille, le plantscraper produira plus de nourriture tout en utilisant moins de terre et d’eau… Et ce, à un prix beaucoup moins élevé, car en général, 70 % du prix des légumes est dû au transport et au stockage.»

Selon ses projections, la tour permettra aussi d’économiser 1.100 tonnes d’émissions de CO2 et 13 millions de litres d’eau par an. Conçu pour être entièrement circulaire, le World Food Building puisera sa chaleur et son énergie d’une usine d’incinération de déchets et de bio-gaz située à proximité. Quant aux déchets produits par la ferme, ils seront à leur tour envoyés à l’usine de biogaz pour le compostage. Le coût de cette installation est de 40 millions de dollars (32,4 millions d’euros), soit beaucoup plus qu’une serre habituelle, mais l’investissement serait rapidement rentabilisé car «pour une surface au sol de 10.000 m2, une serre verticale équivaut à une surface cultivée de 100.000m2» grâce au système d’élévation des cultures.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply