MENU
Songdo Master Plan © www.kpf.com

Songdo, la ville écologique où tout peut se faire...

PLANTAGON Indoor Farming with ZipGrow © Curatorn-Henrik-Vesterberg

Le World Food Building: une ferme urbaine adossée à...

16/02/2018 Comments (0) Énergie, Environnement, Technologie

Transformer ses déchets en gaz de ville

Moyennant 400 euros, HomeBioGas permet de transformer les restes de table en assez de gaz naturel pour cuisiner chaque jour. Fini l’usine à gaz, place à la micro-méthanisation.

Et si le fait de produire son propre gaz à la maison devenait facile et écologique? C’est bien ce que croit la jeune start-up israélienne HomeBioGas, à l’origine de la conception de ce convertisseur de biogaz compact livré en kit à domicile. Leur système permet de transformer les restes de cuisine en gaz pour la cuisson et le chauffage. Un cycle tout ce qu’il y a de plus vertueux, contribuant donc à réduire notre empreinte carbone… Et parce que vraiment rien ne se perd, les derniers petits restes, recyclés sous forme liquide, constituent un excellent engrais biologique pour votre petit potager.

Ce digesteur compact et écologique fonctionne sans électricité en utilisant le principe de méthanisation (ou digestion anaérobie) qui consiste à transformer, en l’absence d’oxygène et grâce à des bactéries, la matière organique en biogaz composé de méthane et de dioxyde de carbone. La capacité du digesteur peut compter jusqu’à 12 litres de déchets alimentaires ou 36 litres de fumier animal par jour, pour assurer environ 3 heures de cuisson et 20 litres de liquide fertilisant.

La méthanisation est une technique bien connue de valorisation des déchets. Appliquée à l’échelle domestique, elle peut faire partie des solutions visant à réduire la pollution urbaine. En Assyrie, on retrouve déjà, au Xe siècle avant J.-C., des traces de bains chauffés avec du biogaz. En Europe, les premiers développements significatifs de la méthanisation sont apparus beaucoup plus récemment, dans les années 1970, après les crises pétrolières. Plusieurs milliers de tonnes de déchets ont alors commencé à être traités, dans les fermes ou à l’échelle industrielle, dans des réacteurs de traitement appelés les digesteurs.

Des villes très énergivores

Fabriquer du gaz avec des déchets n’a donc rien de révolutionnaire. La difficulté résidait à pouvoir utiliser ce système dans les foyers domestiques en offrant une solution qui soit à la fois pratique et économique. Or en Europe, selon les pays, 14 à 47% des déchets urbains sont biodégradables. Ils représentent donc une richesse à exploiter pour les ménages. Le HomeBioGas tient, lui, dans une petite boite et se monte comme un meuble en kit! Son prix est lui aussi intéressant puisqu’il ne coûte que 400 euros. Une somme raisonnable par rapport aux économies que l’on peut réaliser avec: jusqu’à 300 euros par an pour un foyer moyen.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply