MENU

Milan : rénover, améliorer et innover

© Foster + Partners

Suisse : ramener du lien social là où il n’existait...

30/03/2021 Comments (0) Views: 43 Architecture, Energie, Environnement, Technologie

Recherche : un béton « miracle » pour refroidir les bâtiments 

Dans un monde qui se réchauffe, avec des vagues de chaleur plus fréquentes et plus intenses, il est urgent pour la construction de développer des solutions qui pourront faire face à cette tendance. 

Comme le prédit l’Agence Internationale de l’énergie (AIE), la consommation d’appareils de climatisation pourrait tripler d’ici 2050. Or, non seulement ces refroidisseurs augmentent la consommation d’électricité, mais ils rejettent aussi souvent des gaz à effet de serre très puissants. 

Des scientifiques de plusieurs centres de recherche européens (dont la KUL de Leuven et le Centro de Física de Materiales à Donostia – San Sebastian en Espagne) tentent donc de développer un matériau de construction capable de refroidir spontanément les bâtiments. L’objectif est de mettre au point un béton qui dégage plus de chaleur qu’il n’en absorbe, avec un effet de refroidissement net. 

Un investissement européen

Pour ce faire, il s’agit d’altérer la composition du béton afin qu’il puisse émettre un rayonnement infrarouge très efficace. L’astuce consiste à faire en sorte que le béton émette plus de chaleur qu’il n’en absorbe. Le béton est en effet capable de réfléchir beaucoup de lumière solaire, tout en dégageant énormément de chaleur. Grâce à sa structure modifiée, il peut devenir plus froid que son environnement. Selon certains experts, un tel matériau, qui refroidirait spontanément, serait  ” l’air conditionné du futur “.

Pour l’instant, ce nouveau matériau est testé sur le toit d’une maison en Espagne, afin de mieux mesurer l’impact du refroidissement sur la consommation d’énergie. L’espoir étant que, si les résultats sont probants, le secteur du bâtiment puisse commencer à l’utiliser rapidement. D’autant que sa production est bon marché. 

Cette étude, baptisée “Metaconcrete with Infrared Radiatiave Cooling capacity for Large Energy Savings”, ou MIRACLE en abrégé, est soutenue par la Commission européenne. Dans le cadre de son programme consacré aux technologies futures et émergentes, elle a investi 3 millions d’euros dans le projet. 

L’objectif étant, ici encore, d’aider à l’émergence de solutions qui permettront de garder nos villes et nos bâtiments au frais, tout en respectant l’environnement.

Partagez cet article :

Tags: , , ,

Leave a Reply