MENU
Mr. Police Man © Thomas Hawk

Concrn, l’appli qui gère les conflits de voisinage

Building on rooftops

Des logements sur les toits des supermarchés

Parkwijk Groeningen

20/01/2017 Comments (1) Architecture, Autres, Environnement, Immobilier

Un mur à appartements le long de l’autoroute

Le bruit émis par le trafic routier représente l’une des nuisances les plus répandues, au point de menacer qualité de vie et santé des habitants. Mais vivre en bordure d’une autoroute ou près des rails pourrait bientôt devenir un luxe silencieux.

Le développeur immobilier Extensa vient de se lancer dans une première belge: la création d’un mur à appartements le long de l’E19 à hauteur de Kontich, près d’Anvers. L’immeuble (650 m de long et de 13 m de haut) a non seulement été conçu pour abriter 180 logements, mais aussi pour jouer un rôle de «barrière phonique» afin de protéger le reste du quartier des nuisances sonores de l’autoroute.

Selon l’Institut flamand pour la recherche technologique (Vito) et le bureau d’études Technum, la longue façade en aluminium traité pour résister à l’usure et le vitrage acoustique permettraient de faire passer le bruit ambiant de 70 à 55 décibels dans le «Parkwijk Groeningen», un nouvel éco-quartier de 650 logements qui s’étendra sur 25 ha.

Moins de bruit qu’en ville

Pour parvenir à ce niveau d’isolement acoustique, tous les logements présentent le même agencement: les pièces principales donnent sur l’enclos protégé au calme, avec ses jardins privatifs et ses cheminements piétonniers végétalisés. Ils bénéficient également d’un système de ventilation double flux et sont munis, côté autoroute, de vitrages à isolation ultraperformante, «au point que le niveau sonore, au centre de l’îlot, est abaissé de 15 à 20 dB et que l’on ressent moins les nuisances du trafic à l’intérieur de ces logements que dans de l’haussmannien en ville», affirme l’architecte Peter Vermeulen, du bureau Stramien. Et ceci alors que la façade n’est distante de l’autoroute que d’une vingtaine de mètres seulement.

Un projet innovant qui offre aussi de belles perspectives d’avenir. Le foncier étant plus accessible le long de l’E19, les prix des appartements et des maisons de ce futur quartier varieront entre 200.000 euros et 400.000 euros. Du coup, il faut se dépêcher d’acheter un bien situé le long d’une autoroute ou d’une route. Demain, les terrains jouxtant ces axes seront peut-être des endroits particulièrement agréables à vivre. D’autant plus que dans vingt ans, nous roulerons dans des voitures électriques, a priori «aphones».

  • Parkwijk Groeningen
    Parkwijk Groeningen
  • Parkwijk Groeningen
    Parkwijk Groeningen
  • Parkwijk Groeningen
    Parkwijk Groeningen
  • Parkwijk Groeningen
    Parkwijk Groeningen
  • Parkwijk Groeningen
    Parkwijk Groeningen
  • Parkwijk Groeningen
    Parkwijk Groeningen
  • Parkwijk Groeningen
    Parkwijk Groeningen
  • Parkwijk Groeningen
    Parkwijk Groeningen
Partagez cet article :

Tags: , , , ,

One Response to Un mur à appartements le long de l’autoroute

  1. Blelamme says:

    Voilà une idée élémentaire qui m’a toujours semblé évidente… Mais il faudrait mieux résoudre la qualité architecturale sur ce projet.

Leave a Reply