MENU
70 % d’urbains en 2050

70 % d’urbains en 2050

Parkwijk Groeningen

Un mur à appartements le long de l’autoroute

09/01/2017 Comments (0) Environnement, Immobilier

Forest City, la ville sortie des eaux

Confrontée à une surpopulation galopante, la Malaisie s’apprête à construire une gigantesque smart city au large du détroit qui sépare la province de Johor et Singapour. Appelée Forest City, cette nouvelle ville sera construite sur quatre îles artificielles. Celles-ci seront reliées par un système de transports souterrains et connectées aux autres métropoles par une ligne de train à grande vitesse. Forest City devrait avoir un statut de zone de libre-échange et sera même dotée de son propre service d’immigration.

Logements avec façades végétalisées, immeubles de bureaux, parcs et piétonniers suspendus, hôtels, écoles, centres commerciaux… Ce projet à 100 milliards de dollars comportera 700.000 logements répartis sur 1.370 hectares. Particularité : l’archipel propose des appartements cinq fois moins chers que les tarifs pratiqués sur la terre ferme. Soit 180.000 euros pour un deux-pièces à 600.000 euros pour une villa de quatre pièces en bord de mer avec une salle réservée aux réceptions, deux parkings et un grand jardin. À titre de comparaison, un appartement de grand standing à Singapour coûte environ 665.000 euros.

 

Si Forest City n’est pas encore habitable, les premiers travaux ont déjà débuté pour s’achever en 2035. Développé par le géant immobilier chinois Country Garden et le sultan de Johor, le projet cible les nouvelles fortunes chinoises en quête d’investissements immobiliers. Mais plusieurs organisations environnementales s’y opposent : les 162 millions de mètres cubes de sable qu’il faudra déverser en pleine mer pour construire les îles pourraient détruire la vie marine et modifier les marées, prédisent-elles.

Nouvelle «ville fantôme»?

Depuis une décennie, la Chine construit sans répit. Entre 2011 et 2013, le pays a consommé plus de ciment que les États-Unis sur l’ensemble du XXe siècle. Quelque 3.500 villes nouvelles ont ainsi été créées, capables d’héberger 3,4 milliards de personnes, soit trois fois la population actuelle de la Chine. Reste que la plupart de ces cités neuves sont vides. C’est le cas du district de Yujiapu, sorti de terre en 2006 dans les environs de Tianjin. Depuis, cet étalement urbain s’est transformé en «ville fantôme», désertée par des habitants qui n’y ont jamais trouvé d’humanité.

  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
  • Forest City, la ville sortie des eaux
    Forest City, la ville sortie des eaux
Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply