MENU
Sense City

La ville du futur testée en miniature

© Sou Fukimoto - Nicolas Laisne - Dimitri Roussel

Paris va accueillir le «Village Vertical» de Fujimoto

19/06/2018 Comments (0) Architecture, Environnement

Singapour possède la plus grande cascade intérieure du monde

La plus grande cascade intérieure du monde est en cours de construction à Singapour. Elle fait partie de l’extension du nouvel aéroport Jewel Changi, une réalisation remarquable en matière d’ingénierie et de durabilité.

Ces dernières années, la Baie de Singapour a acquis une renommée mondiale. Essentiellement grâce au parc «Gardens by the Bay», l’un des plus grands projets environnementaux et urbains du monde. Au total, ce sont près de 101 hectares de biodiversité qui se répartissent dans trois jardins nichés en plein cœur de la ville, face au quartier d’affaires. Le plus grand, «Bay South», présente un dôme qui abrite des centaines de milliers de fleurs, d’arbres et de plantes rares souvent en voie de disparition. Une sorte d’arche de Noé végétale puisqu’on y a réuni des baobabs d’Afrique, des cactus du Mexique, un olivier méditerranéen millénaire et près de 250.000 espèces de plantes venues des quatre coins de la planète.

Une centrale à biomasse recycle les 500.000 tonnes de déchets annuels d’horticulture, en produisant de l’énergie et de l’engrais. Utopie écolo, «Gardens by the Bay» ce sont surtout 18 structures en forme d’arbres géants. Des totems de 50 mètres de haut qui servent à la reproduction des oiseaux et des insectes ainsi qu’à la collecte des eaux usagées. Chaque soir, un son et lumière gratuit illumine les «superarbres» de couleurs acidulées, tels des sapins de Noël sous l’équateur…

Mais le spectacle ne s’arrête pas là. Sous le dôme voisin, qui paraît tout droit sorti du film Avatar, une cascade de 35 mètres de haut tombe d’une colline artificielle où prospèrent rhododendrons, orchidées et fougères arborescentes. À ce jour, il s’agit de la plus grande cascade intérieure du monde. Au milieu des fougères et autres lianes grimpantes, la «Cloud Mountain», entièrement reconstitué par l’homme, se visite par niveaux. Pour arriver au sommet, il faut prendre l’ascenseur. Là, on se trouve dans un monde perdu, avec des plantes datant de la période préhistorique.

  • Jewel Changi © Safdie Architects
    Jewel Changi © Safdie Architects
  • Jewel Changi © Safdie Architects
    Jewel Changi © Safdie Architects
  • Jewel Changi © Safdie Architects
    Jewel Changi © Safdie Architects
  • Jewel Changi © Safdie Architects
    Jewel Changi © Safdie Architects
  • Jewel Changi © Safdie Architects
    Jewel Changi © Safdie Architects
  • Jewel Changi © Safdie Architects
    Jewel Changi © Safdie Architects

Aéroport végétal

Ouverts en 2012, les «Jardins de la Baie» ne sont pourtant que l’un des nombreux projets du nouveau quartier de Marina Bay. Le port, dont on aperçoit la foule de grues, déménagera bientôt à l’autre bout de l’île. Un vaste front de mer le remplacera. L’aéroport Changi, à 20 minutes de là, s’apprête à ouvrir Jewel, un gigantesque complexe végétalisé qui abritera la plus grande cascade d’intérieur du monde.

Dessiné par le bureau Safdie Architects, ce «vortex de pluie» se jettera du plus haut niveau de l’aéroport et sera entouré de jardins suspendus, de labyrinthes de miroirs et de nuages synthétiques. Car si la cascade aura des effets d’eau et de lumière, l’extravagant aéroport Jewel Changi cache un autre bijou: le Parc Canopée. Un parc de cinq étages, long de 50 mètres et haut de 23 mètres, agencé sur des passerelles suspendues au milieu des arbres. Dès 2019, les jeunes passagers pourront «se perdre dans les nuages», entre les nénuphars et les terrasses de jardins, tout en admirant les atterrissages et les départs des avions à travers le toit en verre.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply