MENU
Le ferroutage : une utopie européenne ?

Le ferroutage : une utopie européenne ?

Un bois transparent qui pourrait révolutionner le bâtiment

Un bois transparent qui pourrait révolutionner le bâtiment

Vivre dans un immeuble village

19/09/2016 Comments (0) Architecture, Autres

Vivre dans un immeuble village

Étoile montante de l’architecture japonaise, Sou Fujimoto conçoit, aux quatre coins du monde, des structures hors norme. Mais sa rencontre avec deux architectes français, Nicolas Laisné et Manal Rachdi, vient de donner naissance à un immeuble comme on n’en a jamais vu. Planté au bord du Lez, à l’est de Montpellier, l’Arbre Blanc est un projet d’immeuble conçu comme un empilement de villas : il va vous permettre de partir en vacances sans quitter votre appart… car ce futur immeuble de 17 étages vise à reproduire la vie d’un village, au cœur de la métropole méditerranéenne.

L’ensemble est conçu comme des jardins suspendus protégés par des auvents en lamelles orientables. Dans son métabolisme, cette construction mixte de 10.000 m² abritera un programme de 110 logements, un restaurant, une galerie d’art, un bar panoramique et des bureaux. Côté résidentiel, la tour se singularisera par le foisonnement des balcons et ombrières qui enveloppent son corps central comme le feuillage d’un arbre.

Mais au-delà de sa forme futuriste, cet ouvrage prône une nouvelle manière d’habiter. À Montpellier, les gens vivent dehors. Telles des branches, les balcons vont jusqu’à doubler la surface des appartements. Les surfaces vitrées, quant à elles, assurent la transition entre l’intérieur et l’extérieur. Elles représentent 40% des façades, soit le double du ratio habituel.

Autre particularité: l’empreinte au sol de cette tour de 56m a été récupérée par la collectivité. Son toit est ouvert au public et l’on y accède par un ascenseur direct. La nuit tombée, l’Arbre Blanc devient phare ou étoile dans le skyline de la métropole régionale. Une sorte de repère urbain, un point de rendez-vous vivant et culminant.

Le hasard fait que cette œuvre d’une grande modernité fera face au style néoclassique, presque dictatorial, de l’Antigone de Ricardo Bofill, point de départ, au milieu des années 1980, de l’évolution urbaine de Montpellier. Deux styles, deux univers, deux sensibilités. Mais une seule ambition: faire d’un coup de folie un poème urbain. Livraison prévue pour le printemps 2018.

Voir aussi sur youtube.com et larbreblanc.net/
  • Vivre dans un immeuble village
    Vivre dans un immeuble village
  • Vivre dans un immeuble village
    L'Arbre Blanc Montpellier
  • Vivre dans un immeuble village
    L'Arbre Blanc Montpellier
  • Vivre dans un immeuble village
    L'Arbre Blanc Montpellier
  • Vivre dans un immeuble village
    L'Arbre Blanc Montpellier
  • Vivre dans un immeuble village
    L'Arbre Blanc Montpellier
© Sou Fujimoto Architects – Nicolas Laisné Associés – Manal Rachdi Oxo Architects
Partagez cet article :

Tags: , , , , , ,

Leave a Reply