MENU

Recherche : des briques à partir de mégots de cigarettes

Renazca - Madrid © DSR Gustafson Porter

L’excellence architecturale, pour des espaces publics durables et accessibles

© Ronni Kurtz

28/04/2021 Comments (0) Views: 37 Architecture, Autres, Environnement

Barcelone : cap sur une ville verte

Suite au premier confinement en 2020, la municipalité s’est rendu compte que les parcs publics – fermés à l’époque – avaient pleinement joué leur rôle d’espaces dédiés à la biodiversité. 

La croissance des plantes avait explosé, davantage d’insectes étaient apparus, ce qui a enrichi l’offre de nourriture pour les oiseaux. De même, la population de papillons avait, elle aussi, fortement augmenté (+74% par rapport à l’année d’avant) car c’est une espèce qui réagit très rapidement aux changements environnementaux. Des papillons traditionnellement absents des grandes villes ont même été observés. 

Une fois que les jardiniers se sont remis au travail, la question a logiquement été de savoir s’il fallait tout remettre en ordre ou laisser la nature reprendre le contrôle. Réponse des autorités : un peu des deux. Il a donc été décidé « d’ensauvager la ville ». 

Armée d’un plan ambitieux, la municipalité est actuellement occupée à créer 160 ha d’espaces verts. Le ratio est simple mais ambitieux : 1m2 d’espace vert par habitant à l’horizon 2030. 

Changer les mentalités

Barcelone a également intensifié son programme dédié à la biodiversité avec environ 200 tours de nidification pour les oiseaux et les chauves-souris, 40 ruches et environ 80 plantations conçues spécifiquement comme des hôtels pour les insectes. Le conseil municipal a d’ailleurs publié un atlas de la biodiversité répertoriant toute la flore et la faune de la ville.

Un autre projet pilote consiste à planter des fleurs sauvages au pied des arbres dans les rues plutôt que de les entourer de pavés ou de grilles. Comme l’exprime une responsable du programme de biodiversité de la ville, « il y a encore un effort d’éducation à faire. L’idée dominante chez les citoyens étant qu’une ville est un endroit où il n’y a pas de vie, où l’écosystème est mort, où la nature est quelque chose d’extérieur à la ville. Or, ce n’est pas le cas. »

Barcelona © Erwan Hesry

Cette nouvelle approche de la gestion des espaces verts s’inscrit dans l’engagement durable de Barcelone à conserver la biodiversité grâce à une politique qui permet d’économiser l’eau, l’énergie, les matériaux et l’argent public. 

 

Partagez cet article :

Tags: , ,

Leave a Reply