MENU
Les villes privées, nouvelle utopie du XXIe siècle?

Les villes privées, nouvelle utopie du XXIe siècle?

Boom des donations immobilières à Bruxelles

Boom des donations immobilières à Bruxelles

Le Brabant wallon a besoin de 30.000 nouveaux logements

13/04/2017 Comments (0) Immobilier

Le Brabant wallon a besoin de 30.000 nouveaux logements

D’ici 2035, le Brabant wallon, où résident actuellement quelque 400.000 personnes, comptera 40.000 habitants supplémentaires, rendant nécessaire la construction de 30.000 logements et le développement de services tels que des crèches, des écoles, des maisons de retraite ou encore des infrastructures sportives et de loisirs. La province cherche donc de nouveaux investisseurs.

Signe de cette poussée démographique: la commune de Tubize, à l’ouest du Brabant wallon, pourra sous peu s’enorgueillir du titre de Ville, selon une proposition de décret approuvée à l’unanimité. Ce type de promotion n’avait plus été attribuée depuis 2009, avec Herstal en province de Liège. Située le long de la frontière linguistique, Tubize compte aujourd’hui plus de 25.600 habitants sur à peine 3.266 hectares, ce qui en fait la commune la plus dense du Brabant wallon. «Nous avons connu une évolution rapide au cours des cinq dernières années et nous connaissons une pression immobilière importante», témoigne Michel Januth, le bourgmestre de Tubize.

Quartiers Nouveaux

La commune a certes souffert des crises industrielles, mais elle est désormais engagée dans un processus de reconversion urbaine. Tubize a ainsi été retenue par la Région pour développer l’un des dix «quartiers nouveaux» de Wallonie, sur le site des anciennes Forges de Clabecq. 2.500 nouveaux logements, commerces et équipements communautaires y sont actuellement en construction. Dans la province, un autre nouveau quartier est prévu à Ottignies-Louvain-la-Neuve: Athéna-Lauzelle, niché sur des terrains de l’université. Il s’agit là d’une zone de 30 hectares, où il est question d’aménager, dans un écoquartier durable, 1.500 logements mixtes: maisons unifamiliales ou bifamiliales et 50% d’appartements. Pour arriver, à terme, à une densité de 80 logements à l’hectare.

En Région wallonne, les projets vont bon train. Avec le nouveau Code du développement territorial (CoDT), on constate une volonté de recentrage et de densification de l’habitat. Outre la rénovation des centres urbains, il y a aussi une volonté politique de concentration vers des quartiers nouveaux en bordure immédiate des agglomérations. Le concours d’urbanisme «Quartiers Nouveaux», lancé en 2015, s’inscrit d’ailleurs dans la tendance des quartiers innovants et exemplaires. Résultat: dix quartiers nouveaux se construisent, ou vont voir le jour, en Wallonie.

L’objectif est de faire face à l’augmentation de la population. D’ici 2040, la Wallonie devrait en effet compter 435.000 habitants supplémentaires. Soit quelque 300.000 nouveaux ménages. «Outre le défi démographique, nous avons aussi besoin de logements plus petits à cause du vieillissement de la population et de la réduction de la cellule familiale», précise l’actuel ministre de l’Aménagement du territoire Carlo Di Antonio (cdH). L’objectif est en même temps de réduire l’étalement urbain, qui a gravement pesé sur les besoins en infrastructures et profondément modifié les paysages wallons.

© DR
Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply