MENU

Quel effet ont les smart cities sur la vie...

Voici le premier train autonome… sans rails !

19/11/2018 Comments (0) Autres, Mobilité, Technologie

Pourquoi demain la voiture sera une extension de votre maison

Après la maison, la voiture. Dès le mois de mars 2019, les véhicules du constructeur allemand BMW seront équipés d’un assistant vocal intelligent, sur le modèle d’Alexa d’Amazon. Avec une ambition : ce qui fonctionne dans un salon peut également fonctionner à bord d’une automobile.

Truffées de capteurs et de technologies numériques, les voitures deviennent des objets intelligents et communicants. A mesure qu’elles gagnent en connectivité, elles offrent notamment à leur bord de nouveaux services connectés d’info-divertissement : navigation guidée, musique, commande à distance d’objets connectés… Le spectre des services s’agrandit.

Dans ce domaine, les géants de la tech se bousculent pour imposer leur système d’exploitation dans les cockpits. Seat a été le premier à intégrer Alexa d’Amazon à l’intérieur de ses modèles. D’abord sur quelques marchés sélectionnés, et dès l’an prochain de manière plus générale. Mais la concurrence fourmille ses armes. D’autres constructeurs choisissent de développer leurs propres assistants vocaux. Cette année, ce sont avant tout les constructeurs haut-de-gamme qui ont innové. Le premier fut Mercedes-Benz avec son système MBUX (pour Mercedes-Benz User eXperience). Un dispositif inauguré par la Classe A, capable de comprendre une foule d’injonctions, à condition de commencer sa phrase par l’interjection « Hey, Mercedes ! ».

Fermer les rideaux à distance

BMW suit également la tendance. Fondé sur l’intelligence artificielle, l’assistant de BMW sera embarqué dès l’année prochaine. Il permettra au conducteur et aux passagers d’accéder à plusieurs fonctionnalités du véhicule (la navigation GPS, la radio et même Skype pour participer à une téléconférence en conduisant), mais aussi de la maison comme ouvrir la porte du garage à distance, fermer les rideaux, couper le chauffage ou allumer les lumières, par exemple.

  • © bmw
  • © bmw
  • © bmw
  • © bmw
  • © Mercedes-Benz

Renault a quant à lui signé un partenariat avec Google, pour une application en série dès 2021. De quoi accéder à la plateforme logicielle Android, mais aussi à d’autres fonctionnalités, parmi lesquelles celles liées à l’univers « Home » du géant de Mountain View. L’enjeu n’est pas anodin, il est même existentiel pour les constructeurs automobiles puisqu’à terme, la valeur de la voiture, si elle devient entièrement autonome, sera dans les contenus.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

Leave a Reply