MENU
Kunsthalle Bern Packed, Project for 50th Anniversary of the Kunsthalle Bern, Switzerland © Christo 1968

L’artiste Christo s’expose à Bruxelles

Quayside, le quartier 100 % high tech de Google

Quayside, le quartier 100 % high tech de Google

21/11/2017 Comments (1) Autres, Environnement

Bic transforme ses stylos usagés en mobilier urbain

Une table de pique-nique, un banc ou une jardinière… Depuis octobre, la marque de produits d’écriture commercialise une gamme de mobilier d’extérieur à base de stylos recyclés, baptisée Ubicuity. Et si vos stylos recyclés se retrouvaient dans votre jardin?

Une cartouche d’encre, une bille, une tige poids plume en plastique poli: le stylo-bille, à l’image des précédentes inventions du baron Marcel Bich – le rasoir et le briquet jetables –, a marqué des générations d’écoliers. Mais qu’advient-il des millions de stylos Bic vendus dans le monde, une fois l’encre séchée? Une immense pile de déchets, puisque jusqu’à récemment, les instruments d’écriture ne faisaient partie d’aucune filière de recyclage organisée.

Depuis plusieurs années, le groupe Bic cherche donc à donner une seconde vie à ses stylos en plastique usagés (feutres, marqueurs, porte-mines…). En 2009, il sortait déjà le premier rasoir jetable écologique, un trois-lames doté d’un manche en plastique bio à base de maïs et à l’emballage imprimé aux colorants végétaux. Aujourd’hui, c’est à travers une gamme de mobilier extérieur que l’entreprise innove. Avec une particularité: tous les meubles sont fabriqués à partir de stylos recyclés, issus d’un vaste programme de collecte dans les établissements scolaires et les supermarchés.

Des stylos aux bancs

À raison de 4.800 stylos (!) pour un banc, Bic distribue cette gamme sous le nom Ubicuity. Principale cible visée? Les écoles, collèges et lycées «pour sensibiliser à la nécessité du recyclage dès le plus jeune âge». Pour l’heure, la collection se compose de sept modèles: des banquettes pour lycéens, des bancs d’école, des jardinets, des tables de pique-nique (conçues grâce à 16.300 stylos recyclés), mais aussi des tours d’arbre et des bancs publics. Selon le fabricant, ces produits ont deux atouts essentiels: une forte résistance aux intempéries et un très faible coût d’entretien.

  • Bic transforme ses stylos usagés en mobilier urbain
    Bic transforme ses stylos usagés en mobilier urbain
  • Bic transforme ses stylos usagés en mobilier urbain
    Bic transforme ses stylos usagés en mobilier urbain
  • Bic transforme ses stylos usagés en mobilier urbain
    Bic transforme ses stylos usagés en mobilier urbain
  • Bic transforme ses stylos usagés en mobilier urbain
    Bic transforme ses stylos usagés en mobilier urbain

Un exemple volontariste d’économie circulaire, d’autant plus salutaire qu’il n’existe pas de cadre légal qui oblige actuellement les entreprises à recycler, comme c’est le cas pour les voitures ou l’huile de cuisson. Or chaque année, 11,8 millions de tonnes de plastique usagé sont exportées mondialement pour être traitées. Une véritable impasse… car la Chine, qui recycle près de 9 millions de tonnes de cette matière par an, vient d’annoncer qu’elle ne prendrait plus en charge ce type de déchets.

Partagez cet article :

Tags: , , , ,

One Response to Bic transforme ses stylos usagés en mobilier urbain

Leave a Reply